Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Rédaction

Qatar : Le Finger tendu bien haut d'Amesys

On croyait avoir tout vu avec Amesys et son centre d'écoute global en Libye. La société française avait installé un GLINT et sa solution EAGLE à Tripoli, avec l'aide de la Direction du renseignement militaire (DRM) et l'aval du gouvernement français, histoire de permettre à Mouammar Kadhafi de surveiller sa population, d'arrêter les opposants et accessoirement de les torturer ou les tuer. La Libye a très probablement servi de lieu de bêta testing.

On croyait avoir tout vu avec Amesys et son centre d'écoute global en Libye. La société française avait installé un GLINT et sa solution EAGLE à Tripoli, avec l'aide de la Direction du renseignement militaire (DRM) et l'aval du gouvernement français, histoire de permettre à Mouammar Kadhafi de surveiller sa population, d'arrêter les opposants et accessoirement de les torturer ou les tuer. La Libye a très probablement servi de lieu de bêta testing. EAGLE est un outil complexe qui ne fonctionne pas de manière optimale. Il reste de nombreux bugs et certains protocoles ne sont pas bien reconnus. Tester l'écoute à échelle d'un pays, avec aucune contrainte juridique était une aubaine.

Pour autant, il n'y a pas qu'un seul projet EAGLE. Il en existe un certain nombre. Et dans des pays un peu moins dictatoriaux, mais pas des démocraties exemplaires.

Disons qu'il y a des dictatures pures, comme la Libye et des états policiers.

Reflets a pu identifier avec certitude deux projets EAGLE en cours à l'étranger hors Libye.

 

Nous reviendrons sur tout cela au fil des jours à venir. Et à la fin de nos articles, nous nous poserons dans un canapé avec un gros paquet de pop corn et nous regarderons ce qui se passera.

Le projet qui mobilise actuellement les troupes d'Amesys est le Qatar. Ses ingénieurs étaient encore à Doha en septembre, octobre et novembre.

Avec son nom de code "Finger" (un gros "Doha" pointé vers les...