Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par Yovan Menkevick

Propagande ? Quelle propagande ?

(Parce qu'à force d'entendre tout et son contraire, parce que les zinternets n'ont pas non plus inventé le fil à couper le beurre mais qu'ils amplifient certains fonctionnements, que des intérêts très hauts placés poussent à aller dans un sens ou un autre, parce que la naïveté ou l'aveuglement sont des fonctionnements humains très partagés lorsque des événements gênants surviennent, il est nécessaire de parler de la propagande)

La Syrie, comme la Libye peu de temps auparavant, et bien d'autres conflits plus ou moins lointains, amènent toujours les 20% de population très protégés (20% qui détiennent 90% des richesses de la planète) à prendre position. Parce que l'information est là et qu'elle gêne : des tortures, des morts, des exilés, l'horreur en 4/3, 16/9 ou 17 pouces tous les jours sur l'écran ou sur le papier des quotidiens. Avec décompte morbide à la clef et la répétition en boucle d'un message bien précis, toujours le même, à quelque chose près. Ces conflits sont le plus souvent très peu couverts, les journalistes occidentaux étant plus ou moins invités à ne pas se rendre sur place. Mais pour autant, le traitement médiatique s'en accommode très bien, comme si raconter un événement grave sans professionnels de l'information (ou presque) sur place pour l'étayer, était un exploit ou tout du moins une façon de faire normale.

Parlons donc de ce qu'est la propagande puisqu'il semble qu'une partie de la...