Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Précision : Reflets ne relaye aucune idée véhiculée par Alain Soral ou Fdesouche

En voilà un exercice difficile... Reflets aime Arrêt sur Images. Nous relayons souvent leurs articles. Nous pensons qu'ils font un travail salutaire de critique du secteur de la presse. Un exercice auquel nous nous livrons également de temps en temps. Alors, dire que Arrêt sur Images a fait un truc pas très sympa, c'est compliqué. Mais nécessaire. Pourquoi ?

En voilà un exercice difficile... Reflets aime Arrêt sur Images. Nous relayons souvent leurs articles. Nous pensons qu'ils font un travail salutaire de critique du secteur de la presse. Un exercice auquel nous nous livrons également de temps en temps. Alors, dire que Arrêt sur Images a fait un truc pas très sympa, c'est compliqué.

Mais nécessaire. Pourquoi ? Parce que relier de près ou de loin Reflets ou l'un de ses contributeurs  à Alain Soral ou Fdesouche, c'est à peu près le pire qui puisse nous arriver.

Les idées d'Alain Soral et de Fdesouche sont à plusieurs milliards d'années lumières de celles de l'équipe de Reflets.

Fabrice Epelboin a participé à l'émission 14:42 d'@si, PCInpact et Jean-Marc Manach. Tous des amis de Reflets...

Dans cette émission, Jean-Marc pose une question à Fabrice Epelboin sur un "appel d'offres" de l'Union Européenne pour la mise en place d'une "troll patrol" visant à contrecarrer les eurosceptiques sur le Net. Fabrice, comme toute personne interrogée dans une émission ou un reportage de télévision a dû résumer en quelques minutes un sujet qui mérite des heures d'explications. Il y a donc dans la question de Jean-Marc et dans la réponse de Fabrice une approximation. Il n'y a pas d' appel d'offres de l'Union Européenne. Mais des dépenses pour contrecarrer les eurosceptiques. Cette approximation a chagriné @si et Reflets...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée