Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Pourquoi ils veulent (entre autres) tuer l'Euro

(chronique d'une mort (presque) annoncée de la monnaie tellement unique qu'elle est en voie de se désintégrer, pilonnée par une guerre des monnaies qui ne se nomme pas) Ne nous méprenons pas : si l'Euro n'est pas encore mort, il est en bonne voie de l'être. Il n'est pas intégralement mort, pas partout, mais en tout cas dans sa forme originelle, tel qu'il avait été conçu, voulu, surtout par la France et l'Allemagne, c'est fini.

(chronique d'une mort (presque) annoncée de la monnaie tellement unique qu'elle est en voie de se désintégrer, pilonnée par une guerre des monnaies qui ne se nomme pas)

Ne nous méprenons pas : si l'Euro n'est pas encore mort, il est en bonne voie de l'être. Il n'est pas intégralement mort, pas partout, mais en tout cas dans sa forme originelle, tel qu'il avait été conçu, voulu, surtout par la France et l'Allemagne, c'est fini. Il ne restera de l'Euro qu'une peau de chagrin une fois que le vent de la "crise de la dette souveraine" et de la spéculation internationale aura soufflé suffisamment : 3 ou 4 pays à gros PIB qui ne peuvent pas se permettre de s'en passer parce qu'ils sont assis sur la monnaie la plus surévaluée de la planète resteront, pas plus. Exactement l'opposé d'une autre monnaie issue d'un pays qui lui n'est pas près de flancher, malgré des difficultés inhérentes à sa montée en puissance économique et politique atypique dans l'histoire des nations : le Yuan Chinois.

Qui est en guerre et pourquoi ?

Il y a une guerre qui ne se nomme pas, et qui, si elle passe par des armées de spéculateurs et autres commandos de la finance dérégulée internationale est aussi celle des Etats. De deux Etats plus particulièrement : les Etats Unis d'Amérique et la République populaire de Chine.

Entre les deux belligérants, faisant office à la fois de champ de bataille et de source de pillage pour...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée