Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Petite note de cadrage sur la bonne utilisation des commentaires sur Reflets.info

C'est un peu triste d'avoir à le répéter, mais puisqu'il faut passer par là, allons y. Vous aurez peut-être noté une certaine distance de ma part en ce moment avec Reflets. Ce n'est pourtant pas l'envie qui me manque de publier, c'est principalement le temps. De ce fait, certains contributeurs sont plus visibles, et c'est tant mieux. Reflets est un média d'opinionS, oui avec un "S", car au sein de la rédaction, nous n'avons pas tous les mêmes opinions sur tout.

C'est un peu triste d'avoir à le répéter, mais puisqu'il faut passer par là, allons y. Vous aurez peut-être noté une certaine distance de ma part en ce moment avec Reflets. Ce n'est pourtant pas l'envie qui me manque de publier, c'est principalement le temps. De ce fait, certains contributeurs sont plus visibles, et c'est tant mieux.

Reflets est un média d'opinionS, oui avec un "S", car au sein de la rédaction, nous n'avons pas tous les mêmes opinions sur tout.

Un auteur chez nous, Yovan pour ne pas le nommer, déchaine systématiquement des hordes de commentaires injurieux, ce quelque soit le sujet qu'il aborde. Yovan pose souvent des questions assez ouvertes et explore des domaines en prenant des positions qui ne reflètent pas forcément ses convictions profondes... comme il m'arrive de le faire, comme ceci arrive probablement à n'importe qui cherchant à poser des bases de réflexions alternatives sur un sujet donné.

Les commentaires sont ouverts à tous. Je ne pense pas qu'il y ait sur Reflets un seul auteur qui se ferme quand on lui explique de manière argumentée que l'on est pas d'accord avec lui.

Si malgré ça l'envie vous prend de venir nous insulter ou de nous demander de "fermer notre gueule  », essayez de le faire de manière "intelligente  ». Intelligente, ça veut dire en évitant par exemple de le faire depuis votre machine professionnelle, tout...