Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Patrick Abadie voudrait un Internet qui lave plus blanc

Il a une moustache, un masque rouge et un slip jaune. Son nom ? Statisticator. C'est un super héros virtuel qui, en cette belle année 2001 décide de révéler aux internautes ébahis qu'une entreprise ne peut décemment pas se valoriser sur la base du nombre de ses visiteurs. Entre les discours marketing bien huilés et la réalité, il y a un gouffre. La nouvelle économaïe bat son plein, des sites internet basiques se vendent plusieurs millions de francs, tout baigne dans l'huile de noix de coco.

Il a une moustache, un masque rouge et un slip jaune. Son nom ? Statisticator. C'est un super héros virtuel qui, en cette belle année 2001 décide de révéler aux internautes ébahis qu'une entreprise ne peut décemment pas se valoriser sur la base du nombre de ses visiteurs. Entre les discours marketing bien huilés et la réalité, il y a un gouffre. La nouvelle économaïe bat son plein, des sites internet basiques se vendent plusieurs millions de francs, tout baigne dans l'huile de noix de coco. Pas pour longtemps. Les investisseurs commencent à douter. Et Statisticator, le héros au slip jaune ne va pas aider à sortir de la spirale qui mènera à l'éclatement de la bulle Internet. Il explique par le menu comment gonfler ses statistiques, fournit des outils pour le faire, affiche les statistiques réelles des sites, bref, il casse le mythe. Dans la foultitude des sociétés épinglées, Tchatche.com et son propriétaire de l'époque, Patrick Abadie. La pilule n'est pas passée. Douze ans plus tard, Patrick Abadie est décidé à faire le ménage. Il veut un Internet qui lave plus blanc, façon droit à l'oubli bien pratique. Hébergeant l'article qui le dérange, j'ai donc reçu plusieurs mises en demeures visant à retirer ce papier du Web. Mais les démarches de l'avocat de Patrick Abadie sont subtiles et cela a failli coûter la vie à Kitetoa.com. Encore...

2009 : premier courrier de Patrick Abadie. Selon lui, cet article est ancien, ne reflète...