Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Pascal Rogard, Hadopi, Wikipedia et les "RG"

Pascal Rogard, président de la SACD, est un homme bien informé. Lobbyiste invétéré et décomplexé, il est aussi connu comme un trolleur de premier plan sur Twitter... un bon client. L'art est difficile, car un bon mot en 140 caractères, c'est toujours un véritable exercice de style, on ne peut pas trop en dire, mais il faut en dire suffisamment pour susciter un quelconque intérêt. Aujourd'hui, Pascal Rogard lance un scoop sur Twitter, sous forme de bouteille à la mer.

Pascal Rogard, président de la SACD, est un homme bien informé. Lobbyiste invétéré et décomplexé, il est aussi connu comme un trolleur de premier plan sur Twitter... un bon client. L'art est difficile, car un bon mot en 140 caractères, c'est toujours un véritable exercice de style, on ne peut pas trop en dire, mais il faut en dire suffisamment pour susciter un quelconque intérêt.

Aujourd'hui, Pascal Rogard lance un scoop sur Twitter, sous forme de bouteille à la mer. Il met en copie son bon ami Pierre Lescure, l'homme de la TV, tout désigné par le gouvernement pour lire et peser lourdement l'avenir Internet (cherchez l'erreur).

Très bien informé, Pascal Rogard annonce donc la fin de la loi Création et Internet, c'est à dire d'HADOPI et de la riposte graduée, et surtout ce que celà implique, à savoir le traitement massif de données à caractère personnel, orchestré par une entreprise privée inconnue jusque là du monde de la sécurité informatique, que son institution a d'ailleurs conjointement missionné, sans se tenir à ses engagements, à savoir pratiquer des audits réguliers pour s'assurer que ce traitement soit fait dans les règles de l'art... ce qui, nous l'avons démontré, était loin d'être le cas. Et ça aurait pu vraiment mal tourner.

Mais le plus amusant, c'est que selon les informations de Pascal Rogard, "Wikipedia et ses amis" auraient des fiches "RG" bien...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée