Journal d'investigation en ligne
par Antoine Champagne - kitetoa

Parti Socialiste : combien de divisions ?

Le Lab d'Europe 1 nous apprend que le Parti Socialiste enregistre une baisse historique de ses adhérents. Voilà une nouvelle qui n'étonnera pas grand monde, et surtout pas les les lecteurs de Reflets. L'article qui ne donne aucun chiffre sur le nombre d'adhérents renvoie également à un papier du Parisien faisant état d'une série de radiations. Le Parisien ne donne pas non plus le nombre des adhérents. Ce chiffre est-il secret ?

Le Lab d'Europe 1 nous apprend que le Parti Socialiste enregistre une baisse historique de ses adhérents. Voilà une nouvelle qui n'étonnera pas grand monde, et surtout pas les les lecteurs de Reflets. L'article qui ne donne aucun chiffre sur le nombre d'adhérents renvoie également à un papier du Parisien faisant état d'une série de radiations. Le Parisien ne donne pas non plus le nombre des adhérents. Ce chiffre est-il secret ?

Nous avons donc joint le service de presse du Parti Socialiste ce jeudi 6 novembre vers 11h30. Récit de cet appel :

  • bonjour madame, ni le Lab, ni Le Parisien qui évoquent une baisse du nombre d'adhérents au PS ne donnent le chiffre global. Pourriez-vous me le communiquer?

  • C'est pour quel média ?

  • Reflets.info- Ne quittez pas... (silence) Allo ? Pourriez-vous nous adresser votre demande par mail ?

  • Je veux bien, mais ce chiffre doit être connu au sein d'un grand parti et on doit vous le demander souvent...

  • Oui, mais c'est comme ça que l'on fonctionne. Envoyez un mail.

  • Bien, je vais faire ça. Merci...

Retour au clavier et au mailer... :

Bonjour, _comme convenu par téléphone, je vous adresse ma question par mail.__ J'ai lu un article du Lab d'Europe 1 indiquant une baisse du nombre d'adhérents du PS. Ce papier renvoie à un autre article du Parisien évoquant la même problématique. Aucun des deux supports ne donne le nombre d'adhérents du Parti Socialiste. Pourriez-vous m'indiquer ce chiffre ?_Bien à vous, A.C.

Bien entendu, l'auteur a signalé à la dame du service de presse que l'article était pour aujourd'hui. Promis, elle fera tout pour que la réponse arrive au plus vite. Généralement, les réponse sont envoyées dans la journée ou le lendemain. Ce qui dans notre cas d'expérience journalistique d'écriture gonzo live, sera un peu tard. Il est possible que nous livrions du leak avant l'arrivée d'une hypothétique réponse...

Remontons le temps, si vous le voulez bien. En 2006, l'auteur avait concocté un petit article pour le Canard Enchaîné. A l'avant veille de l'élection présidentielle de 2007 qui allait opposer Ségolène Royal à Nicolas Sarkozy, il y était expliqué que les listing des adhérents des deux partis étaient stockés de manière accessible, sans piratage aucun par n'importe quel internaute :

Voici donc un chiffre qui date... Mais un chiffre.

La semaine suivante, une petite précision était apportée après le lâcher de gadgétophrases par les deux partis mis en cause :

Bref, Le Canard, et moi-même, donc, n'avions raconté que des bêtises.

Oui, mais non...

Le Canard n'ayant pas vocation à faire un saga sans fin de cette affaire, nous n'avions bien entendu pas tout écrit sur cette petite péripétie des sites des deux partis.

Voici les deux ou trois choses qui n'avaient pas généré un troisième article...

L'UMP avait encaissé le coup sans broncher. Le Parti Socialiste en revanche, nous avait invité à discuter en ses locaux. Nous nous présentons donc rue de Solferino. En attendant d'être invités à monter dans les étages, nous croisons... François hollande qui nous salue avec un grand sourire et un geste de la main, comme si nous nous connaissions de longue date. Ça ne mange pas de pain, c'est politique.

Nous voici dans un petit bureau. Face à nous, quelques représentants du Parti Socialiste et le prestataire informatique qui a un peu raté sa protection des sites du parti.

Etrangement, les donneurs d'ordre, les représentants du Parti Socialiste vont rester très discrets, muets. Le prestataire informatique en revanche, est très en colère. Il évoque même l'idée de poursuites judiciaires, ce qui est cocasse, vu ce qu'il risque lui-même pour ne pas avoir sécurisé des données personnelles à caractère politique.

Mais revenons un instant sur le démenti du PS. La base Rosam concernant les adhérents n'avait pas été touchée...

En effet.

Elle n'avait pas été touchée parce que ni l'auteur ni le Canard ne se livrent à des piratages, techniquement parlant. Pour autant, un vrai pirate aurait assez probablement pu parvenir jusqu'aux portes (ou derrière) de Rosam. En outre, les sites du Parti Socialiste et ceux du prestataire informatique étaient configurés pour que tout le monde puisse accéder à pas mal d'informations, notamment sur Rosam.

Ainsi, nous pouvons livrer à la dame du service de presse la méthode (de 2006) pour extraire la liste des adhérents du parti de la base Rosam :

Bien entendu, il existait, et elle doit avoir évolué de manière encore plus user friendly, une interface moins technique pour ce faire :

Mais revenons au nombre de militants.

Nous n'avons plus accès aux données du Parti Socialistes comme à l'avant veille de l'élection présidentielle de 2006, mais nous pouvons conjecturer sur les chiffres de l'époque...

Le fichier "print_statistiques_federations_xls_1juin" auquel nous avions eu accès en 2006 indiquait 133 831 adhérents Rosam au 31/12/2005.

federations1
federations1

A quoi, nous pourrions éventuellement ajouter 71 963 "passages dans Rosam" de demandes d'adhésion via Internet. Total ?

205 794 adhérents.

Ce qui est en deçà de le chiffre officiel du 30 septembre 2008 : 232 511 adhérents.

A 13h20, nous n'avons toujours pas reçu de réponse à notre mail envoyé au service de presse du Parti Socialiste à 11h35.

Mais surprise, à 14h59, nous recevions une réponse du service de presse. Celui-ci n'a pas suivi nos conseils et n'a pas interrogé sa base d'adhérents. Il a fait une revue de presse :

Monsieur, Suite à votre demande: _Tout d'abord le communiqué de presse envoyé la semaine dernière et faisant le point sur cette question:__ http://www.parti-socialiste.fr/communiques/mise-au-point-du-parti-socialiste-sur-les-adhesions  Puis la réponse de Jean-Christophe Cambadélis lors de son interview au Parisien le 20 avril dernier:"Le PS reste une grande force avec près de 300.000 adhérents. Mais il est vrai qu'au fil du temps ce parti a perdu ses réflexes, ses règles, sa colonne vertébrale, voire son attractivité politique. L'individualisme et le narcissisme y font aussi des dégats. Le PS est une grande formation politique mais anémiée"_Bien cordialement

On notera donc que le Parti Socialiste, alors que le président de la République, issu de ses rangs et ancien premier secrétaire, est au plus bas dans les sondages, se porte trois fois mieux qu'en 2006, derniers chiffres précis que nous ayons à notre disposition. C'est à peu près à ce genre de déclarations que l'on peut mesurer le divorce entre les citoyens et les hommes politiques. Bien entendu, nous pouvons nous tromper et nous sommes prêts à retourner au PS, rue de Solférino pour assister en direct à une interrogation de la base des adhérents...

Mais il est à parier que la transparence a des limites.

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée