Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par drapher

Paradise papers : le scoop du siècle valide le sacre du totalitarisme global

Ce qui est bien avec les leaks en tout genre — qui viennent relancer l'actualité [parfois moribonde] depuis quelques années — c'est qu'ils ont tous à peu près le même effet : zéro. Voire, ils sont contreproductifs, puisqu'ils peuvent même officialiser des pratiques considérées jusque là comme illégales ou inexistantes. Les journalistes sont-ils les idiots utiles des pratiques totalitaires des "dirigeants" du monde globalisé ?

Ce qui est bien avec les leaks en tout genre — qui viennent relancer l'actualité [parfois moribonde] depuis quelques années — c'est qu'ils ont tous à peu près le même effet : zéro. Voire, ils sont contreproductifs, puisqu'ils peuvent même officialiser des pratiques considérées jusque là comme illégales ou inexistantes. Les journalistes sont-ils les idiots utiles des pratiques totalitaires des "dirigeants" du monde globalisé ?

De Wikileaks à Snowden, en passant par les "Papers"

Les leaks amènent de nombreuses choses importantes, dont une principale qui est celle d'ouvrir les yeux du grand public sur des pratiques jusque là gardées secrètes. Ainsi, les exactions de l'armée US en Irak ont pu être découverte, la surveillance de masse de la NSA, les magouilles fiscales des milliardaires dévoilées. Et donc ? Et bien… le militaire qui a donné la vidéo du massacre par hélicoptère a été jeté en prison durant plusieurs années, la surveillance de masse a été officialisée par les Etats-Unis et la plupart des nations du G20, désormais, ne se cachent plus de procéder d'une manière plus ou moins similaire. Quant aux paradis fiscaux et leurs montagnes d'argent détournées des caisses des Etats, ils continuent à faire leurs affaires.

Les Paradise papers démontrent que des ultra riches et des multinationales optimisent leurs gains pour échapper à l'impôt. La chose était connue, Liliane  Bettencourt, qui fut la femme la plus riche...