Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Orange : le deep packet inspection est maintenant sur OPT-OUT (postal !)

Vous vous souvenez d'Orange Préférences ? Mais si ! L'expérimentation menée sous la bienveillante égide de la CNIL. Ils sont sympas Orange, de vrais précurseurs. Pas techniquement, à ce niveau, depuis l'ADSL c'est un peu le néant. C'est en marketing qu'ils assurent chez Orange.

Vous vous souvenez d'Orange Préférences? Mais si ! L'expérimentation menée sous la bienveillante égide de la CNIL. Ils sont sympas Orange, de vrais précurseurs. Pas techniquement, à ce niveau, depuis l'ADSL c'est un peu le néant. C'est en marketing qu'ils assurent chez Orange. Si vous ne vous souvenez pas d'Orange Préférences, sachez simplement qu'il s'agit d'un "service" par lequel Orange propos ait aux internautes qui en faisaient la demande explicite (souscription que l'on appelle un "OPT-IN" dans notre petit jargon, fondé sur le volontariat donc) de collecter les données relatives au trafic Internet de ces derniers, ce afin d'être en mesure de leur proposer de la publicité ultra ciblée.

Reflets avait tout de suite flairé l'utilisation du DPI, ou Deep Packet Inspection (l'inspection en profondeur de paquet), dont la définition même est synonyme de viol de correspondances. Ça n'avait d'ailleurs pas raté, Orange nous avait bien confirmé l'utilisation du DPI pour traiter en temps réel les données de navigation des internautes et donc leur servir, via sa propre régie publicitaire des communications ultra ciblées. Ces communications sont d'ailleurs "multicanales" (web, téléphone, papier...) bref du spam tous azimuts, mais sur OPT-IN.

La CNIL par la voix de Sophie VULLIET-TAVERNIER, directrice des études, de l’innovation et de la prospectiven'avait...