Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Rédaction

#OpSyria : pourquoi #BlueCoat a menti ?

Depuis quelques jours, Reflets guettait un démenti officiel de BlueCoat sur la présence d'appliances filtrantes en Syrie. Leur site corporate ne mentionnait pas les trombes d'articles parus après nos révélations. Ni dans la rubrique "Press Release", pour un démenti, ni, bien entendu dans la rubrique "Blue Coat in the News" alors que BlueCoat a fait l'objet de pas mal de papiers sur la présence de ses appliances en Syrie... C'est de bonne guerre.

Depuis quelques jours, Reflets guettait un démenti officiel de BlueCoat sur la présence d'appliances filtrantes en Syrie. Leur site corporate ne mentionnait pas les trombes d'articles parus après nos révélations. Ni dans la rubrique "Press Release", pour un démenti, ni, bien entendu dans la rubrique "Blue Coat in the News" alors que BlueCoat a fait l'objet de pas mal de papiers sur la présence de ses appliances en Syrie... C'est de bonne guerre. Mais on aurait au moins pu s'attendre à un démenti, une gadgetophrase.

Elle est venue, mais via Slashdot. Loin des feux de la rampe. Nous allons donc donner un peu de visibilité à cette amusante déclaration...

Il y a quelques semaines, Telecomix, Reflets et FHIMT entamaient OpSyria, une opération visant à nouer des contacts directs avec des Syriens. Nous espérions leur donner les moyens d'anonymiser leurs communications, et donc, de nous donner des informations sur la situation dans le pays. En "forçant" les internautes de ce pays à se connecter à une page explicative, nous avons pu les amener à discuter avec nous dans un canal IRC (l'ancêtre de la messagerie instantanée). "Forcer" les internautes syriens à se connecter sur notre page d'informations, a impliqué, préalablement, une sorte de topographie du réseau Internet syrien. C'est au cours de cette cartographie que Telecomix est tombé sur des appliances (des grosses boiboites qui font des ...