Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Rédaction

#OpSyria : BlueCoat maître artisan de la censure syrienne

Nous vous avions déjà parlé de BlueCoat, une entreprise originaire d'un pays qui bombarde la liberté sur des pays entiers sous prétexte qu'ils ont des armes de destruction massive imaginaires... oui les USA. Le pays de Mickey est, comme la France, très en pointe sur les technologies de filtrage d'Internet.

Nous vous avions déjà parlé de BlueCoat, une entreprise originaire d'un pays qui bombarde la liberté sur des pays entiers sous prétexte qu'ils ont des armes de destruction massive imaginaires... oui les USA.

Le pays de Mickey est, comme la France, très en pointe sur les technologies de filtrage d'Internet. Mais comme ces technologies sont interdites dans la majeure partie des démocraties (en France, le code des Postes et Télécommunications est formel) et qu'il faut bien trouver des débouchés commerciaux aux outils de la censure, il n'est pas rare qu'on vende deux ou trois machins à de bons gros dictateurs assumés... <subliminal> à l'image de ce grand patron français qui, le 13 février dernier, se trouvait à Tripoli pour vendre à l'ami Kadhafi un système d'écoute "Nation Wide" et un NAS assez conséquent pour mettre en cache tout Google</subliminal>

Ceci nous dérange. Et ça nous dérange encore plus quand le dictateur en question envoie les snipers et autres chars d'assaut tirer sur sa propre population.

Avec l'aide de nos amis de Telecomix et le soutien d'activistes plus ou moins affiliés à Anonymous, nous vous livrons aujourd'hui de nouveaux éléments sur l'implication de BlueCoat dans la mise en place des outils de censure et de répression de la Syrie.

Nous avons étudié le fonctionnement de la censure syrienne un peu plus en détail. Nous soupçonnons l'utilisation de deux...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée