Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

OpSyria : BlueCoat admet maintenant la présence de ses produits sur le sol syrien

Le Wall Street Journal a publié cette nuit un très instructif article revenant sur l'affaire qui occupe la rédaction de Reflets, Telecomix et FHIMT depuis plusieurs semaines. Dans les épisodes précédents, nous mettions en évidence la présence d'équipements, des proxy filtrants destinés à la censure du web syrien et à la traque des opposants (répression qui selon les Nations Unies a fait plus de 3000 morts civils), dont l'origine américaine ne faisait pour nous pas l'ombre d'un doute.

Le Wall Street Journal a publié cette nuit un très instructif article revenant sur l'affaire qui occupe la rédaction de Reflets, Telecomix et FHIMT depuis plusieurs semaines. Dans les épisodes précédents, nous mettions en évidence la présence d'équipements, des proxy filtrants destinés à la censure du web syrien et à la traque des opposants (répression qui selon les Nations Unies a fait plus de 3000 morts civils), dont l'origine américaine ne faisait pour nous pas l'ombre d'un doute. Il s'agit d'appliances de la gamme SG9000 du fabricant Blue Coat. Pour vous situer le contexte précis de cette affaire, ces faits nous ont interpellé car la Syrie est depuis plusieurs années sous embargo aux USA et vendre ce type de produit à un régime s'en sert de toute évidence à des fins de répression violente est inadmissible. Pour parfaire le décor, Reflets avait déjà le nez dans ce business de la mort binaire depuis février dernier et enquêtait sur la vente d'équipements d'interception à l'échelle de toute la Libye par Amesys... dont l'épilogue n'est toujours pas connu mais qui à l'instar de Blue Coat a bien finit par admettre non seulement la présence d'un centre d'écoute portant sur l'ensemble des communications internet en Libye, mais également qu'une collaboration plus ou moins officielle (à ce stade rien n'est clair)  entre les services français et libyens puisque la DRM...