Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

OpSyria (acte 1) : Bachar, we own your propaganda

Nous allons commencer par une petite mise en bouche qui ne manquera pas de faire sourire tous nos confrères journalistes à qui le régime syrien refuse l'entrée sur son territoire. Internet a ceci de magique que nous n'avons pas eu besoin de carte de séjour pour visiter les petits dessous de la censure et de la propagande syrienne. On va donc commencer par l'aspect propagande si vous le voulez bien. La Syrie dispose t-elle de l'agence de presse nationale la plus ridicule du monde ?

Nous allons commencer par une petite mise en bouche qui ne manquera pas de faire sourire tous nos confrères journalistes à qui le régime syrien refuse l'entrée sur son territoire. Internet a ceci de magique que nous n'avons pas eu besoin de carte de séjour pour visiter les petits dessous de la censure et de la propagande syrienne. On va donc commencer par l'aspect propagande si vous le voulez bien.

La Syrie dispose t-elle de l'agence de presse nationale la plus ridicule du monde ?

On peut très légitimement se poser la question vu la déconcertante simplicité qui nous a permis, sans même que nous nous en rendions compte, de contourner l'authentification de ce que l'on appelait une interface web dans le milieu des années 90... Le tout codé avec des outils d'époque SVP ! En Syrie, sur Internet, on aime manifestement le vintage.

Notre premier lulz va donc à la SANA : [The Syrian Arab News Agency](The%20Syrian%20Arab%20News%20Agency%20-%20SANA "SANA(TORIUM)") et son superbe http://www.sana.gov.sy/ dont vous découvrez la page d'accueil ci-dessous :

La SANA ne propose cependant pas qu'une page HTML en Frontpage3. Elle dispose aussi d'un puissant outil collaboratif qui ferait pâlir de jalousie l'AFP, disponible ici http://213.178.237.80/SanaEn/wcmain.asp... On reconnait bien la touche de l'artisan compagnon webmestre local, d'ailleurs y'a pas de doute possible, on est bien à la...