Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Opération "Internet propre" pour le CIC

Si le responsable du service de presse du CIC n'a pas jugé utile de répondre à nos appels, le service de nettoyage n'a pas tardé à nous envoyer un courrier comminatoire. Dans notre article d'hier, nous avons cité le nom du responsable du service de presse, un nom public et cité dans de nombreux articles ailleurs sur Internet (plus de 300 réponses chez Gogleuh). Mais aussi, évidemment, au bas de tous les communiqués de presse du CIC.

Si le responsable du service de presse du CIC n'a pas jugé utile de répondre à nos appels, le service de nettoyage n'a pas tardé à nous envoyer un courrier comminatoire. Dans notre article d'hier, nous avons cité le nom du responsable du service de presse, un nom public et cité dans de nombreux articles ailleurs sur Internet (plus de 300 réponses chez Gogleuh). Mais aussi, évidemment, au bas de tous les communiqués de presse du CIC. Nous avions également cité celui de la directrice de l'agence du CIC qui a décidé de fermer le compte de @Sorcier_FXK (une quarantaine de résultats chez Gogleuh). La Chaîne CIC nous demande de retirer dans les meilleurs délais ces noms "or else". Ce n'est pas une nouveauté, nous avons déjà été confrontés à des demandes de ce type, nombreuses sont les personnes qui préfèrent que certaines de leurs actions ou décisions restent loin des yeux des moteurs de recherche.

Voici le mail reçu ce matin dans plusieurs boites aux lettres de Reflets :

Bonjour, _Dans votre article intitulé « Mieux vaut être riche, bien portant et ne pas poser de questions pour être client au CIC » daté du 16 juin 2015, et indépendamment des critiques que vous formulez sur notre application mobile, vous citez les noms de deux salariés du groupe CIC , ce qui est de nature à leur causer un préjudice personnel.__ Nous vous remercions, en conséquence, de bien vouloir  anonymiser votre article et donc d’en retirer...