Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

par Antoine Champagne - kitetoa

Old school bullshit for the masses

Chères masses, vos dirigeants vous parlent. Et ils ont leur vieux caca de taureau à vous servir. Avez-vous noté que la Maison-Blanche s'est émue des paroles du vice-président égyptien Omar Suleiman ? Figurez-vous qu'Omar Suleiman a dit hier que l'Egypte n'était pas prête pour la démocratie.

Chères masses, vos dirigeants vous parlent. Et ils ont leur vieux caca de taureau à vous servir. Avez-vous noté que la Maison-Blanche s'est émue des paroles du vice-président égyptien Omar Suleiman ? Figurez-vous qu'Omar Suleiman a dit hier que l'Egypte n'était pas prête pour la démocratie. Ni une ni deux la présidence américaine a dégainé :

Feb 8 (Reuters) - The White House on Tuesday termed "unhelpful" comments by Egyptian Vice President Omar Suleiman on Monday, including his statement that Egypt was not ready for democracy. "I don't think that in any way squares with what those seeking greater opportunity and freedom think is a timetable for progress," White House spokesman Robert Gibbs told a daily news briefing.

Et tout le monde le sait, les Etats-Unis sont particulièrement bien placés pour donner des leçons de démocratie aux gouvernements autoritaires, quand ils ne sont pas des dictatures, comme en Egypte ou en Tunisie. On passera sous silence les activités américaines au fil du siècle dernier (Chili, Cuba, ...). Regardons un passé proche. Les Etats-Unis ont légalisé la torture grâce à l'inénarrable George Bush. Mais aussi, les enlèvements arbitraires, les déportations extra-judiciaires, a créé un centre de rétention hors de portée du droit (Guantanamo). Enfin bon, l'espoir revenait avec le départ de George Bush, Barck Obama-yes-I-can, signait le 21 janvier 2010 un décret prévoyant la fermeture avant un  de Guantanamo.

Surpriiiiiise, la presse nous apprend en février 2011 qu'un détenu, qui était prisonnier sans date de sortie et sans procès, à Guantanamo était mort, spontanément, après avoir fait usage d'une machine de sport. En voilà une explication qu'elle est rigolote. Il n'a pas glissé sur son savon, vu qu'il est mort dans sa douche ? Cela aurait presque été plus crédible. Mais à propos, puisque l'on est en février 2011 et que Guantanamo n'est toujours pas fermé, Barack Obama serait-il également adepte du vieux caca de taureau qui consiste à raconter n'importe quoi aux masses stupide, histoire de les calmer et de continuer ses petites affaires tranquillement ? Non. Impossible. Saviez-vous, ami lecteur, que les Etats-Unis votent aujourd'hui la reconduction du fameux Patriot Act qui permet au gouvernement d'espionner son peuple ? Un vrai symbole démocratique.

Grosse fatigue...

Plus près de nous, en France, les politiques au pouvoir se font une joie de nous ressortir leur old fashioned bullshit...Et oui, ils n'ont pas (encore) compris que plus personne, ou presque (le Figaro peut-être?) ne croit à leurs arguments stupides. Tout d'abord Michèle Alliot Marie qui a débité âneries sur âneries pour tenter de justifier l'injustifiable à propos de la Tunisie. La passivité de la diplomatie française, ses vacances en Tunisie pendant les troubles, ses escapades en avion privé appartenant à un proche du pouvoir, une première, puis une seconde... Les exportations de matériel anti-émeute, la proposition d'un envoi des forces anti-émeute françaises, dont le savoir faire est parait-il internationalement reconnu, à trois jours de la fuite de Zine Ben Ali...

Voici maintenant que le premier ministre, qui avait soutenu MAM -et l'on comprend maintenant pourquoi- est obligé de confirmer un article du Canard Enchaîné (dans tous les kiosques demain matin, première heure) qu'il a lui-même bénéficié des largesses d'Hosni Moubarak pendant ses petites vacances de Noël en Egypte.

Décidément, les politiques au pouvoir en France ont un sens et un flair politique hors pair. Demain, on risque d'apprendre que Nicolas Sarkozy, qui revient, lui d'un week-end privé à New York en avion gouvernemental (il a payé le prix d'un billet d'avion de ligne de sa poche) a passé ses dernières vacances dans le harem de Kim Jong-il. Il n'a pas pu refuser, il ne voulait pas créer un incident diplomatique. Ces dingues ont la bombe quand même... Non, on rigole, ce n'est pas possible. La Corée du Nord est de l'autre bord politique. Aucune chance. En revanche, un bon dictateur classique, de droite, même déguisé en homme de gauche... Qui sait, hein...?

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée