Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Ne dites plus "débat sur la place de l'islam", dites "débat sur la laïcité"

Tirer parti des erreurs du passé n'est pas l'une des qualités premières du président de la république. Le naufrage du débat sur "l'identité nationale" ne l'a pas empêché de remettre le couvert. Sa chute dans les sondages et la progression de Marine Le Pen l'ont poussé à proposer un débat sur "la place de l'Islam dans la République". Et pourquoi pas un débat sur la place du catholicisme ? Sur la place des témoins de Jéhovah ? Sur celles des Raeliens ? De la droite décomplexée ?

Tirer parti des erreurs du passé n'est pas l'une des qualités premières du président de la république. Le naufrage du débat sur "l'identité nationale" ne l'a pas empêché de remettre le couvert. Sa chute dans les sondages et la progression de Marine Le Pen l'ont poussé à proposer un débat sur "la place de l'Islam dans la République".

Et pourquoi pas un débat sur la place du catholicisme ? Sur la place des témoins de Jéhovah ? Sur celles des Raeliens ? De la droite décomplexée ? Des bouddhistes ?

Pourquoi pas ? Parce que ça ne ferait pas baisser Marine Le Pen dans les sondages. Ni grimper Nicolas Sarkozy.

Il y a au gouvernement des gens (Juppé et Fillon notamment) qui ne sont pas aussi décomplexés que le président. La nuance est infime, mais elle existe. Ils sont peut-être aussi un peu plus pragmatiques et clairvoyants. Ces personnes ont donc milité pour que le "débat sur la place de l'islam dans la république" change de nom. C'est de la com. Rien de plus. Le but reste le même. Stigmatiser les musulmans, attiser la haine, le rejet, trouver un ennemi intérieur sur lequel focaliseront les Français. Mieux vaut concentrer l'attention des électeurs sur ce sujet que sur la profonde crise économique, sur les errements de la diplomatie, sur les scandales à répétition ou sur l'échec du "président du pouvoir d'achat". Bref. Le débat sur la place de l'islam dans la république va désormais...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée