Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

Édito
par bluetouff

Nadine, l'anonymat, les oiseaux et ta mère

Quand Nadine Morano coule une pré-retraite qu'elle n'aura pas volée, et bien elle s'emmerde Nadine. Et elle s'emmerde tellement qu'elle tweete des âneries. Elle n'aime pas l'anonymat Nadine, pour elle, les anonymes sont forcément lâches. Elle a donc une idée lumineuse (piquée à son collègue sénateur neuneu Masson), interdire l'anonymat sur Twitter...

Quand Nadine Morano coule une pré-retraite qu'elle n'aura pas volée, et bien elle s'emmerde Nadine. Et elle s'emmerde tellement qu'elle tweete des âneries. Elle n'aime pas l'anonymat Nadine, pour elle, les anonymes sont forcément lâches. Elle a donc une idée lumineuse (piquée à son collègue sénateur neuneu Masson), interdire l'anonymat sur Twitter... Nous pourrions nous lancer une fois de plus dans une explication "l'anonymat pour les nuls les gros nazes de démagos réactionnaires d'un UMP tendance bleu blanc brun", mais nous en avons déjà suffisamment dispensé, par exemple ici, ou encore ... Ben oui Nadine, quand on cause d'anonymat, encore faut-il savoir de quoi on parle.

Chère Nadine, entre twittos comme tu le dis, je te propose que nous nous tutoyons. Si tu n'es pas d'accord et que tu estimes que nous n'avons pas gardé les lolcats ensemble, merci de m'envoyer un petit mail chiffré (les autres ayant une fâcheuse tendance à atterrir dans ma corbeille). Allez, allonge toi sur le divan, qu'est-ce qui ne va pas ma Nadine ? Ils sont tous méchants avec toi sur Twitter ? Laisse moi deviner, un couard de twittos anonyme t'as dit "ouh la menteuse !" et tu n'arrives pas à avoir son hotmail pour le filer à ton avocat ?

Ben oui Nadine mais quand tu sors ce genre de conneries :

... faut pas t'étonner d'en manger un peu plein la tronche.... Déjà Twitter, le réseau social, ça s'écrit avec un i, et non deux e, inversement au verbe gazouiller en anglais, qui lui prend deux e : to tweet. La forme, c'est fait.

Attaquons le fond... Il y a ensuite cette définition que tu sembles te faire de l'anonymat Nadine. L'anonymat sur Internet, c'est le garant d'un truc un peu poussiéreux que les tiens et toi-même avez un peu de mal assimiler, au point de s'être fait recaler HADOPI 1 par le Conseil Constitutionnel, voir la Décision n° 2009-580 DC du 10 juin 2009, ce truc ça s'appelle la liberté d'expression, et Internet a été reconnu par le conseil des sages comme un outil indispensable à l'exercice de cette même liberté d'expression et de communication. Je te renvoie donc aux considérants 11 et 12 de cette décision :

11. Considérant que, selon les requérants, en conférant à une autorité administrative, même indépendante, des pouvoirs de sanction consistant à suspendre l'accès à internet, le législateur aurait, d'une part, méconnu le caractère fondamental du droit à la liberté d'expression et de communication et, d'autre part, institué des sanctions manifestement disproportionnées ; qu'ils font valoir, en outre, que les conditions de cette répression institueraient une présomption de culpabilité et porteraient une atteinte caractérisée aux droits de la défense ; 

12. Considérant qu'aux termes de l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 : " La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi " ; qu'en l'état actuel des moyens de communication et eu égard au développement généralisé des services de communication au public en ligne ainsi qu'à l'importance prise par ces services pour la participation à la vie démocratique et l'expression des idées et des opinions, ce droit implique la liberté d'accéder à ces services ;

Et tu devines la suite Nadine ? Et bien c'est tout con tu vas voir. Pour jouir d'Internet, c'est à dire d'un outil garant de la liberté d'expression et de communication, certaines personnes n'ont pas le choix. C'est par exemple le cas de Maître Eolas ou encore de nombreux agents de la fonction publique. Mais ce n'est pas tout. Parmi ces lâches twittos anonymes, il y a un certain François... François Fillon qui a confessé tweeter sous le pseudo @fdebeauce. Démasqué par un Internaute, son profil n'est maintenant plus anonyme. Tu devrais en discuter un peu avec François de l'anonymat sur Twitter, tu crois pas ?

Tu devrais aussi en discuter avec l'ami Masson qui en connait un rayon sur l'anonymat lui aussi... Il a d'ailleurs été condamné pour ça me semble t-il.

Si tu nous lisais un peu plus souvent ma Nadine, tu saurais toi aussi que n'est pas anonyme qui veut, d'ailleurs regarde ce que ça donne quand un pied nickelé essaye de planquer son popotin derrière Tor. Et oui Nadine, l'anonymat sur Internet, c'est très relatif. C'est par exemple relatif aux infractions présumées, sauf quand on s'appelle Nadine. Tu as bien réussi à faire identifier et tu as trainé au tribunal une mère de famille qui a eu l'outrecuidance de te la lâcher un odieux "ouh la menteuse" dans un fil de commentaires non ? Si certains abusent parfois de cet anonymat relatif, il y en a d'autres qui font relever des empreintes sur un scooter ou rapatrient leur fils avec un Falcon 50 de la République... Ou qui abusent de leur position pour trainer devant le juge des internautes parfaitement corrects assenant certaines vérités pas toujours agréables à entendre.

Nadine, entre nous, ce n'est pas avec l'anonymat sur Twitter que tu as un problème, je pense que c'est ton immense popularité le problème majeur, induite par tes positions mesurées et toujours très inspirées.  D'ailleurs tu devrais tenter de prendre le métro dans mon quartier chère Nadine, juste histoire de voir si ce sont ces enfoirés de twittos qui sont de gros lâches pour t'insulter comme ça, ou si ce sont tes concitoyens, tout aussi anonymes dans le métro pour toi qu'ils le sont sur Internet, qui en ont juste marre de t'entendre raconter conneries sur conneries. Personnellement je mise sur un score d'insultes plus élevé à ton encontre dans ma rame de métro entre Belleville et République que sur Twitter.

Et alors ? Que comptes-tu faire ?

Tu vas proposer une loi visant à se faire greffer des leds sur le front qui font clignoter nos noms et adresses ?

Ah mais au fait... pourquoi je te cause moi au juste ? C'est vrai au fond... tes tweets... on s'en fout Nadine. Puis bon, c'est pas comme si tu confondais Twitter et Meetic hein ?

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée