Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Minority Report France : prévenir les mouvements sociaux

C'est une bonne ou une mauvaise nouvelle, selon l'éclairage que l'on choisit : la gendarmerie française, a selon le Figaro "créé le 1er janvier dernier, la sous-direction de l'anticipation opérationnelle (Sdao) [qui] se présente comme une «structure complémentaire, agissant de façon transparente et interactive» avec le renseignement territorial.

C'est une bonne ou une mauvaise nouvelle, selon l'éclairage que l'on choisit : la gendarmerie française, a selon le Figaro

"créé le 1er janvier dernier, la sous-direction de l'anticipation opérationnelle (Sdao) [qui] se présente comme une «structure complémentaire, agissant de façon transparente et interactive» avec le renseignement territorial. Relayée par une chaîne de 500 analystes répartis à travers le pays et dont elle assure le pilotage, l'anticipation opérationnelle de la gendarmerie s'appuie sur sa puissante «base de données de sécurité publique»."

Et cette puissante base de données de sécurité publique "garde", toujours selon le quotidien,

"actuellement en mémoire quelque 150.000 fiches d'analyses passant au crible les conflits sociaux et leurs acteurs, ainsi qu'une multitude de signaux précoces permettant à la direction de la gendarmerie d'anticiper ses dispositifs de protection, notamment de la vingtaine de centrales nucléaires, et de maintien de l'ordre. Un logiciel «morphosyntaxique» permet, à partir d'un nom, de multiplier les croisements et d'éventuelles connexions."

Ah ah ! Des fiches d'acteurs de conflits sociaux ! Oh oh ! On dirait bien que le socialisme de gouvernement est entré dans une phase intéressante : imaginez quand même que la gendarmerie fiche en termes de "sécurité publique" (donc dangereux et à surveiller comme tel) des acteurs de...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée