Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Rédaction

Meanwhile at Qosmos...

Qosmos n'a jamais vendu de matériel à la Syrie, nous explique l'avocat de Qosmos. Anéfé©... Elle a vendu du matériel à un consortium italien qui a vendu l'ensemble à la Syrie. C'est très différent. Et qui prétendrait le contraire se rendrait coupable de dénigrement. Bigre.

Qosmos n'a jamais vendu de matériel à la Syrie, nous explique l'avocat de Qosmos. Anéfé... Elle a vendu du matériel à un consortium italien qui a vendu l'ensemble à la Syrie. C'est très différent. Et qui prétendrait le contraire se rendrait coupable de dénigrement. Bigre. Lorsque j'écrivais mon article sur Qosmos et Amesys hier, je me disais qu'au lieu de faire des communiqués gaguesques, Qosmos et Amesys, qui n'ont rien fait de mal et n'ont rien à se reprocher, feraient mieux de jouer la transparence et de publier les contrats et autres échanges avec leurs partenaires commerciaux pour démonter leur bonne foi. Ce matin, Qosmos me démontre que cela est impossible en dépit de leur souhait probable -puisqu'ils parlent des contrats- de le faire. Las! « les contrats n'ont pas été retrouvés ».

Les capacités clownesques des vendeurs d'"armes" numériques sont visiblement sans limites.

Reflets ouvre donc pour la journée un petit article en devenir pour rendre compte des efforts déployés par les équipes de Qosmos pour retrouver les fameux contrats. Si vous avez des informations sur l'endroit où pourrait être ces contrats, merci d'écrire à la rédaction, nous transmettrons à Qosmos (via cette page).

Commençons par les mails internes de ce matin :

Selon les enquêteurs internes de Qosmos, la cause de la perte des contrats pourrait avoir été identifiée, même si cela reste à confirmer :

Les équipes bossent à 200% :

...