Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par drapher

#Lustre et compagnie : la société panoptique est enfin là !

(Allons, allons, nous n'allons pas nous laisser aller, non, non, non : tout se passe comme si les meilleures nouvelles de Philip K. Dick étaient en train de prendre vie sous nos yeux. Pas de quoi fouetter un lolcat. Encore que…?

Big

(Allons, allons, nous n'allons pas nous laisser aller, non, non, non : tout se passe comme si les meilleures nouvelles de Philip K. Dick étaient en train de prendre vie sous nos yeux. Pas de quoi fouetter un lolcat. Encore que…? Petite visite en toute autonomie de l'espace actuel, ce monde glacial du totalitarisme fun et communicant, un truc qui te laisse le choix entre : rester devant BFMTV ou reprendre un treizième verre de whisky en méditant sur la poule et l'œuf, voire sur Michel Foucault)

Il y a comme un frisson glacial qui saisit ceux qui ont vécu longtemps dans ce pays à la longue histoire : la France. Des personnes nées avant la seconde guerre mondiale, par exemple, qui à l'orée de leur vie n'ont plus grand chose à attendre de quoi que ce soit, et qui pourtant, s'inquiètent. Très fortement. Peut-être pour leurs enfants ou petits-enfants ? Possible. Ce sont des gens qui ont vu des choses, que ceux nés plus tard, imaginent vaguement, à travers des écrans, sans vraiment trop y croire, ou en les transformant, ces choses, en quelque chose de caricatural et d'improbable.

Il est de bon ton sur le réseau de faire taire à grands coups de points Godwin celui qui opère une comparaison entre notre époque et celle du nazisme. Il est aussi fréquent de lire l'amalgame entre fascisme et nazisme, comme si le premier devait se confondre obligatoirement avec le second. Triste époque, s'il en est, que celle où l'histoire n'est...