Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par drapher

LQDN pose les bonnes questions : qui pour répondre ?

La Quadrature Du Net vient de publier aujourd'hui un article dénonçant les pratiques de collaboration du gouvernement auprès des services de renseignements anglais dans le cadre de la surveillance des communications de la population française.

La Quadrature Du Net vient de publier aujourd'hui un article dénonçant les pratiques de collaboration du gouvernement auprès des services de renseignements anglais dans le cadre de la surveillance des communications de la population française. L'opérateur français France Telecom-Orange est aussi pointé du doigt, les documents d'Edward Snowden — ainsi qu'un article du journal Le Monde — incitant à penser que le plus grand opérateurs de télécommunications de l'hexagone soit bien celui  :

"qui aide (…) les services de renseignement français, lesquels disposeraient« d'un accès libre et total à ses réseaux et aux flux de données qui y transitent » en dehors de tout cadre légal".

Toutes ces informations ont déjà été largement traitées par Reflets, et les révélations sur ces pratiques de surveillance par des entreprises françaises, à l'étranger, comme les forts soupçons de pratiques équivalentes au niveau national, ont été effectuées sur notre site bien avant que Snowden ne livre ses documents ou que Le Monde ne s'en préoccupe.

Au delà de cet aspect purement anecdotique, mais qui révèle une forme de suivisme des médias français et d'auto-censure sur ces sujets, l'indignation de LQDN qui déclare que «  Depuis des mois, l'exécutif français s'enferme dans un silence assourdissant pour échapper au débat démocratique sur la surveillance d'Internet. Cette...