Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Les pirates Russes et les emails américains...

Même Barack Obama l'a donc dit à la radio : les pirates du Kremlin sont à l'origine du piratage de la convention démocrate et de conseillers de la candidate Hillary Clinton. Après la CIA, les agences variées de renseignement, la parole du président vient ajouter un poids important à l'accusation. Et pourtant... En matière de piratage informatique, il faut être excessivement prudent et ne pas attribuer n'importe quoi à n'importe qui, surtout s'il y a des éléments objectifs et très évidents.

Big

Même Barack Obama l'a donc dit à la radio : les pirates du Kremlin sont à l'origine du piratage de la convention démocrate et de conseillers de la candidate Hillary Clinton. Après la CIA, les agences variées de renseignement, la parole du président vient ajouter un poids important à l'accusation. Et pourtant... En matière de piratage informatique, il faut être excessivement prudent et ne pas attribuer n'importe quoi à n'importe qui, surtout s'il y a des éléments objectifs et très évidents. Explications...

Un bon exemple d'un faux drapeau en matière d'attaque informatique est celui de TV5 Monde. Initialement, tout le monde a pensé à une attaque du cyber califat, le site de la chaîne de télévision affichant un drapeau de type Daesh. Or il est bien plus probable que l'attaque soit venue de Russie, justement. Mais plaçons-nous dans le cas de l'exemple sus-visé.

Quels arguments peuvent bien avoir les services de renseignement américaines pour affirmer que le piratage de la convention démocrate et de conseillers de la candidate Hillary Clinton provient du Kremlin ?

On peut faire quelques suppositions:

  • Les adresses IP impliquées dans le piratage (le numéro qui identifie tout ordinateur connecté à Internet) étaient des adresses localisées en Russie.

    • L'argument ne tient pas une seconde. Lorsque l'on pirate quelque chose, on commence par s'attribuer une adresse IP qui n'est pas la sienne. En d'autres termes, des pirates...