Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Les fous de la caverne de Platon en 16/9 et #Podemos

Ce qui différencie un individu sain d'esprit d'un autre plus ou moins affecté psychologiquement est assez simple à repérer. L'individu sain d'esprit a tendance à ne pas se contenter des apparences, à ne pas s'engouffrer dans des évidences, à toujours faire fonctionner ce que l'on appelle le "sens critique".

Ce qui différencie un individu sain d'esprit d'un autre plus ou moins affecté psychologiquement est assez simple à repérer. L'individu sain d'esprit a tendance à ne pas se contenter des apparences, à ne pas s'engouffrer dans des évidences, à toujours faire fonctionner ce que l'on appelle le "sens critique". A l'inverse, les individus psychologiquement affectés ne cherchent pas à comprendre au delà des apparences, acceptent benoîtement ce qui leur est servi, et surtout s'emballent dans des croyances ou des convictions sans aucunes nuances. La plupart du temps, ces croyances ou convictions ne sont pas de leur fait, elles leur sont renvoyées, présentées, soufflées, répétées. Toute la difficulté survient lorsque c'est une société dans son ensemble qui se met à être affectée. Massivement. Jusqu'à ses dirigeants, ses "élites", ses "intellectuels" ou autres individus fortement médiatisés, ceux que l'on nomme les "leaders d'opinion". Et comme nous sommes dans une démocratie d'opinion…

L'opinion commune

C'est à cause de l'Europe que ça ne va pas. Le chômage, il n'y a rien à faire, si ce n'est tout réformer. De toute façon, il y a trop d'étrangers. Si ça continue, on ne sera bientôt plus chez nous. En France, on est pas assez compétitifs, il y a trop de charges. C'est normal la surveillance, il faut quand même faire quelque chose, et puis...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée