Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Les forces de l'OTAN utilisent des radios dont le coeur est fabriqué par ... la NSA

C'est sans doute une information connue dans le petit monde du complexe militaro-industriel, mais ce ne l'était pas tout à fait pour nous. L'équipement radio des troupes de l'OTAN, l'AN/PRC-148, a été fabriqué pendant des années par Thales Communications, une filiale du groupe Thales. Une belle réussite française donc. Thales est un pivot du complexe militaro-industriel français, et une très vielle connaissance d'Amesys.

C'est sans doute une information connue dans le petit monde du complexe militaro-industriel, mais ce ne l'était pas tout à fait pour nous. L'équipement radio des troupes de l'OTAN, l'AN/PRC-148, a été fabriqué pendant des années par Thales Communications, une filiale du groupe Thales. Une belle réussite française donc. Thales est un pivot du complexe militaro-industriel français, et une très vielle connaissance d'Amesys. Voilà de quoi réjouir des Arnaud Montebourg, ou d'autres chantres du made in France. Petit bémol toutefois, le coeur de cette radio n'est pas tout à fait Français. Il est fabriqué par la NSA, la fameuse agence devenue soudain planétairement célèbre après les révélations d'Edward Snowden.

L'AN/PRC-148 embarque de la cryptographie dans un microcircuit spécifique appelé Hellatite. Qui fabrique ce microcircuit ? Le Special Processing Laboratory (SPL) de la NSA.

Si l'on se réfère à ce qui a été publié dans la foulée de la mise à disposition des documents d'Edward Snowden, mais aussi de cet article récent de The Intercept sur les réseaux GSM et la NSA, on peut raisonnablement imaginer que le SPL a fourni aux autorités américaines les outils pour monitorer tout ce qui passait par ces radios.

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée