Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Dossier
par Antoine Champagne - kitetoa

«Les extrêmes se rejoignent et profitent l'un de l'autre»

Entretien avec Alain Rozenkier, président de La Paix Maintenant

La tension actuelle en Israël et dans la bande de Gaza sert le Hamas et le Likoud. L'Histoire bégaye mais il reste toujours de l'espoir, les populations veulent la paix.

Alain Rozenkier - Copie d'écran

Alors que le bruit médiatique ne fait plus ressortir que ceux qui sont « pour Israël » ou « pour les Palestiniens », alors que la situation dégénère à nouveau dans la région, que les discours sont clivants et polarisés, nous avons souhaité recueillir une parole plus apaisée.

L'association La Paix Maintenant a pour vocation de soutenir et de faire connaître les actions du mouvement israélien Shalom Akhshav (La Paix maintenant). Shalom Akhshav, fondé en 1978 par 348 officiers de réserve et soldats, est devenu le plus important mouvement politique extra-parlementaire en Israël, militant pour la réconciliation avec le monde arabe. Il recherche pour un compromis équitable fondé sur les principes suivants : reconnaissance de l’État palestinien à côté de l’État juif, partage de la terre entre les deux États selon le tracé de la Ligne verte, partage de souveraineté sur Jérusalem, démantèlement des colonies juives de Cisjordanie et de Gaza, retour des réfugiés palestiniens sur le territoire de l’État palestinien. Une voix dissonante dans le chaos actuel. Nous avons longuement échangé avec Alain Rozenkier, sociologue, président de La Paix Maintenant en France et membre fondateur de JCall.

« Il y a des années, une expression avait vu le jour : "Sharafat", un mélange de Sharon et d'Arafat. A nouveau les extrêmes se rejoignent et profitent l'un de l'autre. Cette fois c'est le Hamas et Benyamin Netanyahou », explique Alain Rozenkier.

Les heurts actuels...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée