Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Rédaction

Les actes du colloque du 16 mai 2013 au Sénat sur la cyberdéfense

Magie vaudou de l'Internet, effet papillon des hackers chinois pédo-nazis ? Qui sait ? Quoi qu'il en soit, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire (ou presque), quelques internautes ont retranscrit l'ensemble des échanges de la journée du 16 mai au Sénat où était évoquée la cyberdéfense, plus précisément, les perspectives dans ce domaine après la publication du Livre Blanc.

Magie vaudou de l'Internet, effet papillon des hackers chinois pédo-nazis ? Qui sait ? Quoi qu'il en soit, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire (ou presque), quelques internautes ont retranscrit l'ensemble des échanges de la journée du 16 mai au Sénat où était évoquée la cyberdéfense, plus précisément, les perspectives dans ce domaine apres la publication du Livre Blanc.

Nous avions un peu réagi à cette journée car les sénateurs avaient jugé utile de convier Philippe Vannier, patron de Bull de d'Amesys. Un fin connaisseur du sujet, mais tout de même un peu empêtré, suite à une plainte de la FIDH et de la LDH, dans une affaire de potentielle complicité de torture dans le cadre de la vente d'Eagle à Kadhafi.

In fine, l'homme qui a été au centre de toute l'opération Candy d'Amesys et de toutes les autres (Qatar, Maroc, Gabon,...), a envoyé Philippe Duluc, directeur des activites cybersecurite de Bull pour le représenter.

Ces discussions au Sénat sont particulièrement intéressantes. Elles sont un instantané de ce que l'éco-système pense du sujet, de ce qu'il voudrait faire comme business dans ce domaine. En allant au delà du FUD habituel, ou même en s'appuyant dessus, on comprend ce que les grandes entreprises ou l'Etat veulent faire en matière de cyberdéfense.

Bonne lecture et un grand merci aux internautes qui ont planché sur cette retranscription et l'ont agrémentée d'une longue série de...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée