Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

par Antoine Champagne - kitetoa

Le Reflets Think Tank (RTT) offre gratuitement LA solution aux dirigeants de cette planète

Le saviez-vous ? Il y a eu une réunion de crise à l'Elysée hier matin. Et oui, le FN arrive en tête dans 71 départements français aux élections européennes du 26 mai. Il est urgent de tirer les conclusions de ce vote et de trouver des solutions pour éviter que Marine Le Pen ne se retrouve à l'Elysée en 2017. Problème, nos amis politiques, de l'extrême gauche à l'UMP n'ont toujours pas trouvé de solution efficace depuis 1981. Pas de panique ! Le Reflets Think Tank (RTT) est là pour les aider.

La révolution nationale...

Le saviez-vous ? Il y a eu une réunion de crise à l'Elysée hier matin. Et oui, le FN arrive en tête dans 71 départements français aux élections européennes du 26 mai. Il est urgent de tirer les conclusions de ce vote et de trouver des solutions pour éviter que Marine Le Pen ne se retrouve à l'Elysée en 2017. Problème, nos amis politiques, de l'extrême gauche à l'UMP n'ont toujours pas trouvé de solution efficace depuis 1981. Pas de panique ! Le Reflets Think Tank (RTT) est là pour les aider. Pas seulement vous François Hollande. Non, non, nous allons aider tous les hommes politiques de la planète. Nous allons les aider à garder leurs boulots, leurs avantages, les aider à continuer leurs petits arrangements entre amis, à poursuivre un enrichissement permanent. Si, si.

Filer une branlée (comme dit élégamment Jean-Christophe Cambadélis) aux extrêmes tout en gardant ses petits avantages, le fameux pouvoir qui fait tourner la tête des politiques... N'est-ce pas une martingale idéale ? Bien sûr, le Reflets Think Tank (RTT) pourrait vendre cette martingale un bon prix et enfin remplir ses caisses. Mais comme nous sommes de très mauvais capitalistes, nous allons simplement offrir cette solution.

Alors...

Chers politiques... Commencez par monter une réunion au sommet. Tout en haut de la montagne. Autour de la table, vous réunissez les grands mamamouchis des pays les plus riches. Vous faites semblant de tenir de longues discussions, vous affichez des mines contrites et inquiètes. Façon "l'heure est grave !".

Puis, au bout de deux jours, vous faites une déclaration commune, qui contient les éléments de langage suivants :

  • Le marché n'est pas remis en cause, il est simplement strictement encadré.

    • Un impôt exceptionnel et mondial est imposé au marché. Les entreprises payeront un impôt progressif en fonction de leurs bénéfices, où qu'ils soient réalisés. Quelque 50% de ces impôts seront redistribués aux salariés.
    • Seuls les titres des entreprises pourront désormais être cotés en bourse. Toute autre valeur est interdite. Le HFT est interdit. La spéculation ne pourra plus s'exercer sur les matières premières et autres bien réels.
    • L'ensemble des documents internes des institutions financières sera audité chaque année par un organisme international. Toute forme d'"optimisation fiscale" sera sanctionnée par [X] années de prison. A cet effet, les fiscalistes qui jusqu'ici travaillaient à optimiser la fiscalité des entreprises seront embauchés par l'organisme international pour chasser les fraudeurs. Le rôle des institutions financières est strictement limité au financement de l'économie réelle.
    • Un salaire minimum à vie et un logement seront attribués à tout citoyen. Le marché n'étant pas remis en cause, celui qui souhaite se loger par ses propres moyens ou avoir un métier en plus du salaire minimum automatique pourra le faire. Toutes les allocations et autres aides à l'entretien de la misère sont annulées.
    • La professionnalisation de la politique est interdite. Les politiques seront des gestionnaires du bien public et ne pourront se représenter plus d'une fois dans leur vie.
    • Une seule monnaie est adoptée par tous les pays qui le souhaitent, quel que soit l'état de leurs économies.
    • Des états généraux de la Démocratie d'une durée de 6 mois sont organisés, par Internet. Les propositions de changements institutionnels récoltés sur les sites ayant collé "EGD" et renvoyé un fichier xml qui va bien avec [X] propositions, seront dévoilées. Un vote s'en suivra, dans les urnes avec adoption immédiate des mesures les plus plébiscitées.

En redistribuant une part de la richesse, et sans mettre sur la paille les 1%, les politiques sont assurés de retrouver le fameux "lien" avec leurs électeurs, qu'ils ont perdu depuis longtemps. Fastoche, non ?

Ne nous dites pas merci, c'est cadeau.

Image réalisée par @wildvertiser

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée