Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par drapher

Le nouvel âge de l'algopolitique… et ses outils

Nous sommes entrés dans une nouvelle ère qui ne se nomme pas. Cette ère est caractérisée par plusieurs phénomènes liés, dont le principal est celui de l'émergence des IA, les intelligences artificielles. Le terme "intelligence" est contestable, puisque les caractéristiques des algorithmes de deep/machine learning et de data mining ne sont pas celles propres à l'intelligence humaine.

algopolitique-outils
algopolitique-outils

Nous sommes entrés dans une nouvelle ère qui ne se nomme pas. Cette ère est caractérisée par plusieurs phénomènes liés, dont le principal est celui de l'émergence des IA, les intelligences artificielles. Le terme "intelligence" est contestable, puisque les caractéristiques des algorithmes de deep/machine learning et de data mining ne sont pas celles propres à l'intelligence humaine. Les algorithmes ne pensent pas, ni ne ressentent, comme peut le faire un être humain, et pourtant ils exercent des tâches qui se rattachent à celle qu'une intelligence très spécialisée peut exécuter. La principale est celle de chercher des informations, les trier et les comparer. Cette capacité n'est pas en tant que telle une "nouveauté" en informatique, mais de nouvelles fonctions sont venues l'améliorer, afin de l'amener vers ce qui est nommé aujourd'hui IA.

La principale capacité de ces algorithmes est celle de l'auto-apprentissage. Apprendre à apprendre, générer de nouvelles portions de code améliorant les fonctions, prenant en compte les nouvelles données traitées : les algorithmes de deep learning savent "improviser", modifier leurs "comportements", changer leur manière de procéder au fur et à mesure de leur exploitation. Comme peut le faire un enfant confronté à la découverte du monde, au développement de ses propres capacités motrices ou neurologiques. L'exemple de l'algorithme de jeu de...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée