Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

La Syrie ne ping plus

Depuis maintenant 24 heures, la Syrie est totalement déconnectée d'Internet. L'alarmisme ne doit pas forcément être de mise. À l'heure actuelle, les spéculations sur la raison de cette coupure vont bon train. Le régime accuse "des terroristes qui auraient coupé un câble" alors que la presse internationale semble s'accorder sur la thèse d'une action du pouvoir syrien.

Depuis maintenant 24 heures, la Syrie est totalement déconnectée d'Internet. L'alarmisme ne doit pas forcément être de mise. À l'heure actuelle, les spéculations sur la raison de cette coupure vont bon train. Le régime accuse "des terroristes qui auraient coupé un câble" alors que la presse internationale semble s'accorder sur la thèse d'une action du pouvoir syrien. Si le régime était bien derrière cette coupure, alors, nous aurions de très sérieuses raisons de redouter une offensive importante et meurtrière. Mais une troisième thèse est avancée, celle de la destruction des terminaisons téléphoniques et Internet qui assurent la connectivité de tout le pays via le Syrian Telecom Establishment (le FAI des FAI syriens).

Le réseau ultra centralisé syrien pourrait avoir été victime d'une destruction d'équipements suite à des combats proches de la zone de l'aéroport, zone dans laquelle ces équipements de la STE seraient justement localisés. Ces installations abritaient autant les terminaisons des lignes ADSL que les équipements  assurant la téléphonie filaire, une architecture "à l'iranienne" comme le souligne dans un tweet le professeur Kavé Salamatian 

Cette thèse nous semble parfaitement cohérente car outre le fait que l'aéroport a été fermé à toute circulation et qu'il semble bien que de violents combats s'y soient hier déroulés, nous pouvons également comparer aujourd'hui cette coupure...