Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Brève
par drapher

La SNCF torpille un site d'info temps réel [de ses propres trains]

Frenchtech es-tu là ? Le ministère de l'économie numérique devrait se pencher sur les pratiques de ses services et autres entreprises dont l'Etat détient des parts. Le cas de Raildar.frest un cas d'école. Un développeur "s'amuse" à créer un site d'information temps réel des trains de la SNCF. Il le fait en 3 mois. La SNCF s'y essayait depuis… 3 ans. Ca marche bien ce qu'il a fait, Spyou (le développeur, @turblog sur twitter). C'est gratuit. C'est tellement bien, que la SNCF vient de torpiller le projet.

Dans une soudaine envie d'harmonisation, la SNCF a torpillé le site Infolignes. Du coup, Raildar ne pouvait plus récupérer ses infos temps réel. Pour parfaire le tableau, ils ont installé tout un tas d'éléments pour m'empêcher d'appliquer le même principe sur leur nouveau truc. Du coup nous nous fournissions sur le serveur alimentant les applications mobiles de la SNCF, mais nous en avons été virés comme des malpropres.

Du coup ben ... tant pis.

Si vous avez envie de vous taper le boulot pour que ça remarche, envoyez un mail à root at spyou.org et on verra ce qu'on peut faire. Quelques éléments sont dispos sur ce pad.

Le PDG de la SNCF avait vu le site raildar.fr, et avait beaucoup aimé :

Me souviens d'une phrase que Pepy m'a sorti : "c'est très bien ce que vous faites, ça poussera les gens à la SNCF à faire mieux". #tavu

— Raildar (@Raildar_fr) 28 Mai 2015

Et voilà, chère madame @axellelemaire, une belle décision de type "frenchtech" dont votre gouvernement [et ses sbires] ont le secret.

Question subsidiaire [cc Guillaume Pepy] : la frenchtech, il faut l'utiliser avec ou sans lustrant ?

P.S : Le site raidlar pouvait faire des choses assez classieuses, comme une heatmap temps réel des trains en retard. Tellement pratique pour l'usager, mais tellement transparent…

 

0 Commentaires