Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Delphine Courel

La loi Veil a eu 40 ans : retour sur son histoire

Le 26 novembre de cette année, date anniversaire de l'ouverture des débats de la loi Veil de 1975, ce texte a été revoté de façon symbolique. Une façon d'assoeir cette loi une bonne fois pour toute et de faire taire les rumeurs quand à une probable remise en cause dans le droit fil de ce qui a été tenté en Espagne. Elle a été votée par 147 députés sur 150.

Le 26 novembre de cette année, date anniversaire de l'ouverture des débats de la loi Veil de 1975, ce texte a été revoté de façon symbolique. Une façon d'assoeir cette loi une bonne fois pour toute et de faire taire les rumeurs quand à une probable remise en cause dans le droit fil de ce qui a été tenté en Espagne. Elle a été votée par 147 députés sur 150.

Si certains d'entre eux se sont insurgés contre ce vote symbolique, d'autres ont carrément voté contre, tel le député UMP des Yvelines et président du Parti-chrétien démocrate, Jean-Frédéric Poisson, qui expliquait son point de vue "Je suis en principe opposé à tout acte qui consiste à mettre fin à la vie d'un être humain innocent. (...) L'avortement est une réalité grave, souvent douloureusement vécue par les femmes".

Christine Boutin, présidente d'honneur du Parti Chrétien Démocrate, a quant à elle affirmé sur twitter "Il y a 40

Capture du 2014-11-28 13:04:32
Capture du 2014-11-28 13:04:32
 ans je recevais un coup de poignard dans le cœur avec le vote de cette loi ! Il entraîna ma carrière politique ! ".

Jacques Bompard, député apparenté extrême-droite, s'est quant à lui lui excusé de voter contre, estimant que les avortements sont de "nombreux attentats contre le bon sens».

Mais rappelons quelques dates clefs. En 1967, est votée la légalisation sur la contraception. En 1971, est publié le manifeste des 343. En 1972, le procès de Bobigny fait scandale. En...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée