Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Aucune
par Jacques Duplessy

La lettre de Jaurès aux instituteurs selon Blanquer

Le ministre a expurgé un passage gênant

Pensait-il vraiment que personne ne lirait l'originale ? Toujours est-il que le ministre a opéré une coupe sauvage dans le texte. On comprend vite pourquoi...

Jean Jaurès en 1914 - Albert Harlingue/Roger-Viollet

Jean-Michel Blanquer, le minstre de l’Éducation Nationale a pris soin d'expurger un passage de la Lettre aux instituteurs de Jean Jaurès. Voilà ce que les élèves n'entendront pas demain :

"J’en veux mortellement à ce certificat d’études primaires qui exagère encore ce vice secret des programmes. Quel système déplorable nous avons en France avec ces examens à tous les degrés qui suppriment l’initiative du maître et aussi la bonne foi de l’enseignement, en sacrifiant la réalité à l’apparence ! Mon inspection serait bientôt faite dans une école. Je ferais lire les écoliers, et c’est là-dessus seulement que je jugerais le maître."

" C'est sûr que les épreuves communes de contrôle continu, les E3C, prévus dans la réforme du bac de Blanquer correspondent bien à la critique de Jaurès, il ne fallait pas que les élèves et les profs entendent ça, s'amuse une professeure d'histoire géographie qui nous a alerté sur cette censure. On a décidé d'en parler en salle des profs entre nous. Ils ne sont vraiment pas malin aux ministère."

Lettre aux instituteurs et institutrices (selon Blanquer)

Vous tenez en vos mains l’intelligence et l’âme des enfants; vous êtes responsables de la patrie. Les enfants qui vous sont confiés n’auront pas seulement à écrire et à déchiffrer une lettre, à lire une enseigne au coin d’une rue, à faire une addition et une multiplication. Ils sont Français et ils doivent connaître la France, sa géographie et son histoire:...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée