Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

La Grèce est sauvée et l'europe avec !

Si vous avez lu l'éditorial du Monde après la décision des ministres des finances européens, vous savez que la Grèce est sauvée, au prix d'un "bricolage intelligent", et l'Europe avec elle. Si, si. On parle de désamour du public pour la presse, ce dont Reflets se désespère, mais il faut l'avouer, les journalistes, parfois, donnent l'impression de vivre dans une autre réalité. D'où peut-être cette déconnexion avec leur lectorat.

Si vous avez lu l'éditorial du Monde après la décision des ministres des finances européens, vous savez que la Grèce est sauvée, au prix d'un "bricolage intelligent", et l'Europe avec elle. Si, si. On parle de désamour du public pour la presse, ce dont Reflets se désespère, mais il faut l'avouer, les journalistes, parfois, donnent l'impression de vivre dans une autre réalité. D'où peut-être cette déconnexion avec leur lectorat. Combien de sommets européens de la dernière chance depuis le début de la crise de la dette souveraine ? Combien d'engagements jamais tenus ? Trois ans de sauvetage de la Grèce qui ne l'est finalement jamais... Et pourtant, à chaque nouvelle annonce, il reste des commentateurs pour se féliciter d'accords de pure forme, totalement biaisés car aux antipodes des possibles et de la réalité macro-économique.

Il y avait pourtant un indice qui aurait dû mettre la puce à l'oreille à l'éditorialiste du Monde : Christine Lagarde s'est félicitéede cette décision qui, selon elle, permettra à la Grèce de se remettre "sur la voie d'une dette viable". On en reparlera lors du prochain sommet de la dernière chance. Christine Laboulette Lagarde est spécialiste des déclarations improbables de ce type. C'est un indicateur inversé de la réalité macro-économique...

“I welcome the initiatives agreed today by the Eurogroup aimed at further supporting Greece’s economic reform program and making a...