Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Jef Mathiot

L'étrange cryptographie du New York Times

Séquence de boot Linux Le NYT conclut pourtant que cette description « correspond à l'apparence d'un logiciel de chiffrement particulier, que l'EI a revendiqué avoir utilisé durant les attentats de Paris », en faisant probablement allusion à une macabre vidéo diffusée par l'organisation en janvier, dans laquelle figurait une utilisation fictive de PGP.

Beyer cryptographic watch - Photograph by Rama, Wikimedia Commons, Cc-by-sa-2.0-fr

Hier matin, alors que nous buvions le premier d'une longue série de cafés dominicaux, nous reçûmes une alerte du système top-secret du Service du Chiffre de Reflets, qui attirait notre attention sur un article du vénérable New York Times. L'article dresse un état des lieux sur le mode opératoire des auteurs des dramatiques attentats de Paris. Dates, lieux, noms, faits, témoignages, c'est dense, très complet, et pour cause : les journalistes du NYT ont eu accès à une copie du rapport de 55 pages transmis par l'antiterrorisme à la Place Beauvau, ainsi qu'à nombre d'autres documents et témoignages.

Quelques passages nous ont pourtant laissé perplexes, pour ne pas dire embarrassés, et nous ont fait instantanément penser à un autre article du NYT et des mêmes auteurs, daté de novembre dernier. Cet autre texte, très documenté lui aussi, contenait pourtant un passage qui nous avait déjà un peu fait tiquer sur le plan technique.

Dans l'article de novembre, le NYT nous apprenait qu'Abaaoud, l'un des terroristes, utilisait les « technologies de chiffrement ». Plus loin, on comprenait ce qui était entendu par là, et l'on pouvait lire qu'Abaaoud avait fourni à Hame, un jeune français parti en Syrie et entendu par les autorités à son retour, des « logiciels de chiffrement » :

Mr. Abaaoud avait demandé à...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée