Journal d'investigation en ligne
par Antoine Champagne - kitetoa

L'affaire (Benalla) banale de la sole plate

Emmanuel Macron évolue en 3 dimensions, pas nous...

L'affaire Benalla n'en est pas vraiment une. Ce sordide fait divers qui implique un (trop) proche d'Emmanuel Macron est surtout un énième révélateur que dans notre société, certains sont hors-sol tandis que nous, nous y sommes confinés.

Manu et Alex - EPA - D.R.
Vous lisez un article réservé aux abonnés.

Un type particulièrement et très étrangement proche du président s'arroge le droit de porter un brassard de police et de tabasser un passant dans le cadre d'une manifestation. Voilà qui est choquant. Mais cela va plus loin. Alexandre Benalla est "couvert" par la présidence qui se contente de le mettre à pied pendant quinze jours. Ce n'est qu'après la publication d'une vidéo de la scène et son identification par Le Monde que le scandale éclate et que l'Elysée le licencie. Jusque là il s'agit d'une "affaire Benalla". Elle devient une affaire d'Etat dans la mesure où la présidence a visiblement tenté de "couvrir" les agissements de ce collaborateur en ne les dénonçant pas à la Justice. Cela semble simple. En fait c'est une affaire de sole plate.

Cette affaire n'est qu'un énième révélateur de la façon dont se comporte une partie de la population. Qu'elles soient simplement détentrices d'un grand pouvoir ou d'une fortune conséquente, certaines tranches de la population vivent hors-sol. Les règles qui s'appliquent au reste de la société, ne les concernent pas. Chez ces gens là, monsieur, on fait les règles, mais elles s'appliquent à d'autres. Ils ne rendent compte à personne ou presque. Leur vie est tellement différente de celle de la majorité des citoyens, que cette dernière ne peut même pas imaginer à quoi elle ressemble. Sans quoi, la population ferait rapidement un remake de 1789. C'est la théorie de la sole plate. Elle est tellement plate, cette sole, qu'elle vit en deux dimensions. Impossible pour elle de concevoir qu'il en existe une troisième. Du coup, elle poursuit sa petite vie en deux dimensions sans trop s'interroger sur les poissons qui vivent en trois dimensions.

""If the people only understood the rank injustice of our money and banking systems, there would be a revolution before morning" - Andrew Jackson"

Les agissements d'Alexandre Benalla sont particulièrement choquants. Les réponses apportées par Emmanuel Macron et ses équipes le sont tout autant. Mais pour revenir à la fameuse théorie de la sole plate, il convient de noter que cette affaire est finalement peu de choses par rapport à d'autres.

Prenons simplement celle de l'Administration Bush. Un quarteron de faucons décident qu'ils ont enfin accumulé assez de pouvoir pour envahir l'Irak. Le début d'une énorme déstabilisation de la région, au premier chef, mais aussi de tous les équilibres internationaux. Cette invasion est justifiée sur la base d'éléments totalement faux, fabriqués pour l'occasion.

colin powell irak
colin powell irak

Résultat de ce délire de types aux pouvoirs illimités et planant à un niveau stratosphérique ? La création de l'Etat Islamique, avec son cortège de massacres, plus de 17 ans de guerre pour les Etats-Unis, 4.488 morts et 32.222 blessés dans les rangs américains, 1 million d'irakiens morts, quelque 2.000 milliards de dollars dépensés pour ne trouver aucune arme de destruction massive, le prétexte de cette guerre.

A ce jour, aucun responsable de ce massacre n'a été poursuivi en dépit des tombereaux de preuves de la mise en scène qui a conduit à ce conflit. Hors-sol, on vous dit.

Autre exemple, celui de la crise des subprimes et de la dette souveraine qui a suivi la première. Là encore, les responsabilités sont documentées. Très largement. Suffisamment pour rechercher la responsabilité des auteurs. A ce jour, aucun responsable n'a été poursuivi.

4 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée