Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Jean-Luc M : le dernier tribun (gauchiste)

"Jean-Luc, si je t'écris aujourd'hui, c'est parce que j'ai eu une arrière grand-mère communiste. Elle adorait Georges Marchais. Mais je suis certain qu'elle aurait pu t'apprécier. Ou te détester. Pourquoi ? Parce que mémé, elle était communiste, et qu'elle n'accordait aucune confiance aux socialistes ! Oui, tu as longtemps été socialiste.

"Jean-Luc, si je t'écris aujourd'hui, c'est parce que j'ai eu une arrière grand-mère communiste. Elle adorait Georges Marchais. Mais je suis certain qu'elle aurait pu t'apprécier. Ou te détester. Pourquoi ? Parce que mémé, elle était communiste, et qu'elle n'accordait aucune confiance aux socialistes ! Oui, tu as longtemps été socialiste. Mémé détestait Mitterrand (un traître mon garçon, il a envoyé les chars contre les mineurs de fond, il était dans le gouvernement du couard à la grande casquette qui s'est tiré en Angleterre, il était avec les croix-de-feu le Mitterrand quand il était jeune, il a tourné sa veste pendant la guerre…), on ne l'arrêtait plus quand elle était partie sur Mitterrand. Bon, j'ai promis de faire un papier sur toi pour boucler mon tour des candidats à la présidentielle, et même si je ne vais pas toujours être sympa, comme toi avec tes adversaires, avec les journalistes (tu l'as été journaliste, rappelle-toi), avec un peu tout le monde qui n'est pas avec toi, je vais le faire quand même. J'espère que toi et tes soutiens ne m'en voudrez pas trop, de dire que tu étais super copain avec Mitterrand par exemple. Et puis j'ai des enfants moi aussi. J'espère que mon IP d'Amérique du nord ne sera pas repérée, et que si tu gagnes la présidentielle, tu ne chercheras pas à te venger. Je te souhaite bonne chance en tout cas. Tu vas en avoir besoin de toute manière, les Français...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée