Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par bluetouff

Internet sera t-il la prochaine victime de l'obscurantisme et de la haine ?

Notre premier ministre Manuel Valls avait très tôt évoqué des failles de nos services pour expliquer les attentats qui ont frappé la France la semaine passée. On ne peut que le rejoindre sur ce constat mais encore faut-il correctement identifier les failles maintenant.

Notre premier ministre Manuel Valls avait très tôt évoqué des failles de nos services pour expliquer les attentats qui ont frappé la France la semaine passée. On ne peut que le rejoindre sur ce constat mais encore faut-il correctement identifier les failles maintenant. Et le discours qu'il vient de prononcer devant l'Assemblée Nationale, certes emprunt d'improvisation et de beaucoup d'émotion, laisse entrevoir en filigrane une perception effrayante de ce que certains esprits préconisent sans détour : un Patriot Act à la française, même si le premier ministre avance préférer "des mesures exceptionnelles à des lois d'exceptions".

L'idée d'un Patriot Act à la française est effrayante car elle revient à normaliser une loi antiterroriste, une loi d'exception... et en promulguant une loi d'exception, on prend un risque énorme : le risque c'est de se passer d'un juge, se passer d'un juge, c'est risquer de céder à l'arbitraire et l'arbitraire ne peut pas devenir la norme dans notre pays.

Les lois antiterroristes, ça rassure, mais il ne faut pas perdre de vue qu'une démocratie républicaine comme la notre est très soluble dans ce genre de lois d'exceptions... ou de mesures exceptionnelles. Et pour paraphraser Maître Eolas, si le Journal Officiel arrêtait les balles, depuis le temps, ça se saurait.

Il y a donc un moment où avant d'apporter une réponse à un problème, il...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée