Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Brève
par Antoine Champagne - kitetoa

Internet c'est dangereux, d'ailleurs le gouvernement ne s'en sert pas (Attentats)

Il y a toujours une foule de politiques et de membres du gouvernement pour disserter et pérorer à propos d'Internet. C'est un machin dangereux, qu'il convient d'encadrer, de contrôler, on en passe. Le problème c'est que bien entendu, bien peu nombreux sont ceux qui l'utilisent comme un internaute lambda. La preuve, alors que la France peine à se relever des massacres du vendredi 13 novembre, alors que le gouvernement fait de la capture de quelques terroristes en fuite sa priorité, on ne trouve que très peu (pour ne pas dire aucune) mention de ces deux terroristes (présumés) que sont Abdelhamid Abaaoud et Salah Abdeslam sur les sites gouvernementaux français. A quoi cela pourrait bien servir de mettre leurs photos, des liens vers un formulaire pour faire remonter des informations, un numéro de téléphone, un mail ? Non, à rien.

Étonnamment, lorsque l'on recherche l'un de ces deux noms sur les sites du gouvernement (.gouv.fr), on trouve trois occurrences sur le site de la sécurité routière (si, si).

En revanche, lorsque l'on cherche les mêmes noms sur les sites du gouvernement américain, on trouve 260 occurrences pour le premier et 35 occurrences pour le second.

Ça doit être ça, la fracture numérique...

0 Commentaires