Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

par Antoine Champagne - kitetoa

Il paraitrait que Facebook, ce ne serait pas le top pour le respect de la vie privée...

Alors là, Reflets tombe des nues... Ce matin, la revue de presse de France Info nous apprenait que les nouvelles fonctionnalités de Facebook étaient mal perçues par les internautes parce que, peut-être, cela transformerait le réseau social en Big Brother©. Non ? Vraiment ? Incroyable. Voyons voir...

Alors là, Reflets tombe des nues... Ce matin, la revue de presse de France Info nous apprenait que les nouvelles fonctionnalités de Facebook étaient mal perçues par les internautes parce que, peut-être, cela transformerait le réseau social en Big Brother©. Non ? Vraiment ? Incroyable.

Voyons voir... Avant les dernières modifications, le réseau social en question n'était pas un Big Brother©, mais un simple point de ralliement où de gentils internautes se retrouvaient pour discuter, échanger les goûts culinaires, les photos du petit dernier, toussa, toussa... Bisounours quand vous nous tenez...

Depuis sa conception, Facebook est le plus gros aspirateur à données personnelles qui ait jamais été inventé. Les journalistes spécialisés s'offusquent aujourd'hui de constater que des cookies permettent désormais à Facebook de suivre votre navigation même lorsque vous vous êtes déconnectés. Ciel!

Devant le tollé Facebook annonce qu'il va modifier ça. Mais, façon Nicolas Sarkozy (deux pas en avant, un pas en arrière) il ne dit rien sur ce qu'il devrait faire à propos du bouton Like qu'il utilise pour collecter des données sur des internautes qui ne sont même pas inscrits sur le réseau social.

En 2005 déjà, Ryan Junellexpliquait à Webzine que désormais, les services de renseignement voyaient leur travail facilité dan la mesure où les internautes remplissaient leurs fiches eux-mêmes. Et Jonas Luster raillait les logiciels ou les media "sociaux":

Social networking is a non-existent, overused and over hyped concept

Pour lui, un réseau social se construit dans le monde réel, en invitant des amis à diner. Pas sur un site 2.0.

J'ai pu constater dans une entreprise qu'un type qui avait demandé à une collègue d'être son ami sur Facebook ne disait pas bonjour à cette collègue en la croisant car il ne savait même pas qui elle était dans la vie réelle...

Mouammar and Bachar "Like this" social network

Le printemps arabe nous a montré que les dictateurs aiment beaucoup les réseaux sociaux. Au point de torturer des gens pour obtenir leurs codes d'accès et retracer leurs contacts. Mieux, les dictateurs en viennent à détourner le trafic Internet des opposants pour récolter leurs informations liées à leur activité sur ces réseaux. Ce n'est pas pour rien. Certains ont même fait forger de faux certificats SSL. Facebook n'est pas seul en cause dans cette histoire. Google est bien placé. Twitter aussi.

Vous avez bien joué avec Facebook ? Sortez de ce réseau avant qu'il ne soit trop tard. Utilisez le pseudonymat, cryptez, injectez des données farfelues. Et méfiez-vous des journalistes spécialisés qui vous "informent" sur ces sujets.

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée