Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

HADOPI : plus de spams, moins de procédures

Dans un article publié vendredi, Numerama signalait un accroissement significatif des "mails de recommandations" HADOPI. Un mail de "recommandations" de l'HADOPI, c'est quoi ? C'est un courrier électronique dans lequel on vous explique gentiment que votre connexion a été utilisée pour se livrer à un odieux acte de contrefaçon : un (ou plusieurs) téléchargement(s). Honte à vous, l'État vous désigne comme un voleur, ou pire, comme une victime pas fichue de sécuriser sa connexion.

Dans un article publié vendredi, Numerama signalait un accroissement significatif des "mails de recommandations" HADOPI. Un mail de "recommandations" de l'HADOPI, c'est quoi ? C'est un courrier électronique dans lequel on vous explique gentiment que votre connexion a été utilisée pour se livrer à un odieux acte de contrefaçon : un (ou plusieurs) téléchargement(s). Honte à vous, l'État vous désigne comme un voleur, ou pire, comme une victime pas fichue de sécuriser sa connexion.

La bonne intelligence voudrait que ce mail de recommandations vous fasse... des recommandations, en vous expliquant par exemple comment sécuriser votre connexion pour prévenir d'un accès frauduleux. Sauf qu'à ce niveau, ça bloque sérieusement. Que recommander ? Comment sécuriser "sa connexion" ? C'est quoi une "connexion" ? De quoi doit-on se protéger ? Dans quel but ?

Ça fait tout de suite beaucoup de questions sans réponse.

Ah, ce n'est pas faute d'avoir prévenu, c'est le genre de petites "subtilités" savamment éludées pendant les débats parlementaires, qui plombent aujourd'hui la Haute Autorité dans la mission qui est la sienne :

  • Vous aider à sécuriser votre connexion
  • Faire diminuer le nombre de téléchargements illicites,
  • Défendre les artistes
  • Défendre une conception périmée du droit d'auteur à l'ère du numérique

Et... c'est peut-être là le vrai challenge de l'HADOPI : ...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée