Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Hadopi et la Culture : y'a tromperie sur la marchandise

(Quand les débats font rage sur les vertus ou pas des Labs Hadopi et des solutions techniques, économiques pour protéger les artistes, on oublie de se poser la question de ce qu'est la culture. Petite tentative de remettre les choses dans un ordre qui ne plaira pas à tout le monde, même si Bluetouff l'a déjà très bien fait : une piqure de rappel ne fait jamais de mal) Télécharger des œuvres, c'est du vol ! La culture va disparaître !

(Quand les débats font rage sur les vertus ou pas des Labs Hadopi et des solutions techniques, économiques pour protéger les artistes, on oublie de se poser la question de ce qu'est la culture. Petite tentative de remettre les choses dans un ordre qui ne plaira pas à tout le monde, même si Bluetouff l'a déjà très bien fait : une piqure de rappel ne fait jamais de mal)

Télécharger des œuvres, c'est du vol ! La culture va disparaître ! Qui va payer pour que des artistes enregistrent des disques si plus personne ne les achète ? Qui va produire des films si plus personne ne va au cinéma ? Tel est le cœur du discours pro-Hadopi.

Vieux discours en réalité, qui pré-existait au partage de musique ou de films par Internet. Les cassettes vidéo VHS étaient, à la fin des années 70, déclarées comme les tueuses du cinéma. Les cassettes audio devaient voir la fin de l'industrie du disque vinyle. Encore plus tôt, le photocopieur devait faire disparaître le livre et les libraires. Rien de tout ça n'est arrivé. Mais la question de fond, celle qui n'est pas abordée, ou très peu, est : qu'est ce que la culture et qui sont ceux qui la font exister ? Cette question, une fois abordée, défriche pas mal de choses et peut même apporter quelques réponses vis à vis du "partage de fichiers d'œuvres artistiques."

La culture, c'est de l'humain et du partage, pas de l'industrie

Oui, la culture n'est rien d'autre qu'une possibilité de...