Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Google cartographie la censure de ses services dans le monde

Le géant américain du Net offre de très nombreux services aux internautes. Il arrive dans de nombreux pays, que ces services fassent l'objet de demandes des autorités gouvernementales. Certaines sont de simples demandes de données dans le cadre d'une enquête judiciaire, d'autres sont des demandes de retraits de contenus, comprenez de la censure. Toutes n'aboutissent pas à un retrait effectif de la part de Google.

Le géant américain du Net offre de très nombreux services aux internautes. Il arrive dans de nombreux pays, que ces services fassent l'objet de demandes des autorités gouvernementales. Certaines sont de simples demandes de données dans le cadre d'une enquête judiciaire, d'autres sont des demandes de retraits de contenus, comprenez de la censure. Toutes n'aboutissent pas à un retrait effectif de la part de Google. En France, pour le moment, ces demandes sont relativement bien encadrées, même si notre pays marque une tendance forte à vouloir se passer d'un juge pour censurer le Net.

Google souhaite en tout cas jouer la transparence via son outil transparency report. Il met à disposition une cartographie de toutes ces demandes dans le monde. On se permettra d'esquisser un sourire en visualisant le résultat sur la Chine qui a carrément demandé à Google de ne pas faire partie du Hit Parade. Aussi, c'est un message qui ne mâche pas ses mots que Google affiche sur la Chine, n'hésitant pas à parler de censure :

Chine : Les hauts fonctionnaires chinois considèrent les demandes de censure comme des secrets d'État. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de divulguer ces informations à l'heure actuelle.

La Chine est donc hors concours, c'est fort dommage.

Les chiffres distillés par Google sont donc bien ceux de la censure, ce qui nous offre un état des lieux mondial de cette pratique sur la...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée