Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Gaz de schiste : une bulle ?

Voir l'eau du robinet s’enflammer au contact d'un briquet a de quoi doucher les plus optimistes quant à l'intérêt de l'exploitation des gaz de schiste. C'est, entre autres choses, ce que montrait le film Gasland . Tout spectateur armé d'une once de bon sens comprenait lors du visionnage de ce film qu'il était urgent de mettre un frein à l'exploitation de ce type d'énergie. Une préoccupation écologique toute simple.

Voir l'eau du robinet s’enflammer au contact d'un briquet a de quoi doucher les plus optimistes quant à l'intérêt de l'exploitation des gaz de schiste. C'est, entre autres choses, ce que montrait le film Gasland. Tout spectateur armé d'une once de bon sens comprenait lors du visionnage de ce film qu'il était urgent de mettre un frein à l'exploitation de ce type d'énergie. Une préoccupation écologique toute simple. Si l'on veut conserver un environnement à peu près habitable, il faut interdire ces exploitations. A l'inverse, les pro gaz de schiste assurent que ce nouvel Eldorado créera des centaines de milliers d'emplois, apurera la dette des pays importateurs de pétrole et de gaz, mènera à l'autosuffisance énergétique, ramènera l'amour à ceux qui l'ont perdu, offrira la fortune à ceux qui s'y adonneraient... Bref, un vrai bonheur. En revanche, que l'on soit "pro" ou "anti" gaz de schiste, personne ou presque n'aborde la question qui fâche : ce type d'exploitation est-il rentable ? La France a choisi de ne pas autoriser l'exploitation des gaz de schiste et le Conseil Constitutionnel vient de le confirmer. Vient-elle de perdre des milliards d'euros de recettes, des milliers d'emplois, comment le martèlent les libéraux ? Pas si sûr. Dans une enquête sur ce sujet, votre serviteur avait expliqué l'année dernière chez nos amis d'Arrêt sur Images que...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée