Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Entretien
par Yovan Menkevick

Frédéric Bardeau : "l'hacktivisme doit changer de posture"

Frédéric Bardeau s'est fait connaître du grand public après la parution fin 2011 de son bouquin-enquête "Anonymous, peuvent-ils changer le monde ?", co-écrit avec Nicolas Danet. Bardeau est un entrepreneur du web, co-fondateur de l'agence Limite, pure-player spécialisé en communication, mais n'est pas pour autant un "cyber-béat".

Frédéric Bardeau s'est fait connaître du grand public après la parution fin 2011 de son bouquin-enquête "Anonymous, peuvent-ils changer le monde ?", co-écrit avec Nicolas Danet. Bardeau est un entrepreneur du web, co-fondateur de l'agence Limite, pure-player spécialisé en communication, mais n'est pas pour autant un "cyber-béat".

Son activité de conseil en stratégie digitale l'oblige à observer le net avec le plus de recul possible : l'évolution du réseau, ses ornières ou ses avancées, ceux qui défendent sa neutralité ou veulent le réguler, les groupes de cyber-activistes qui s'y font connaître, etc.

Nous nous sommes rencontrés lors d'une conférence sur la neutralité du net et l'hacktivisme, où votre serviteur, pour Reflets, et Jérémie Zimmerman pour La Quadrature du Net étaient eux aussi invités. Nous avons depuis lors gardé contact.

Frédéric Bardeau commençait à fulminer depuis un certain temps lorsque nous échangions sur l'évolution de l'hacktivime, les problématiques de dispersion des "voix" de la défense de la neutralité du net, de l'essor un peu bizarre des mouvement de hacking…

En cinq questions-réponses, Bardeau donne son analyse sur ces sujets. Pas certain que tout le monde soit d'accord ou apprécie les constats qu'il effectue, les solutions qu'il préconise… Mais Reflets n'est pas un média "cyber-béat" qui refuse l'échange ou les questionnements, même les plus...