Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

François Grosdidier : le retour du retour

Anticor dépose une plainte contre le sénateur

A la veille des municipales pour lesquelles il se présente à Metz, le sénateur François Grosdidier est visé par une nouvelle plainte avec constitution de partie civile de l'association anti-corruption Anticor.

Le sénateur François Grosdidier - Copie d'écran

En se basant notamment sur un rapport au vitriol de la Cour des comptes sur la gestion de la ville de Woippy, l'association a déposé une plainte avec constitution de partie civile. A l'époque, François Grosdidier était maire de cette petite ville de 14.000 habitants. La Chambre régionale des comptes Grand Est avait relevé de nombreuses irrégularités concernant la gestion de la commune, pour un montant total de l’ordre de 1,4 millions d’euros. Alors que le sénateur François Grosdidier lorgne la Mairie de Metz, une commune de 150.000 habitants, cette fois, des questions se posent sur la gestion qui serait appliquée à cette commune disposant d'un budget bien plus important.

Dans sa plainte, Anticor relève que François Grosdidier a une vision très particulière de la justice. La Cour des comptes notait dans son rapport des violations des dispositions légales et réglementaires concernant la rémunération du directeur de cabinet du maire de Woippy pour l’exercice 2013. La Cour estimait alors que le comptable public, en n'ayant pas « exercé le contrôle de la validité de la dépense, lequel comprend notamment le contrôle de l’exactitude du calcul de liquidation ; qu’en n’ayant pas suspendu ces paiements, il a fait supporter une charge patrimoniale indue à la commune constitutive d’un préjudice financier. », devait régler à la commune une somme d'un peu plus de 80.000 euros. Pas de souci... François Grosdidier propose alors au cours d'un conseil municipal un...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée