Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Français, Françaises, il va falloir en tirer les conséquences...

Non, ce n'est pas Reflets qui vous le demande, c'est le président de la république. Nicolas Sarkozy lui-même. "Quelqu'un" a visiblement ressorti un bout d'interview avec "M'âme Chabot" ("A vous de juger" en 2007) qui ne manque pas de faire sourire. Ou pleurer, c'est selon. Nicolas sarkozy, l'homme qui avait instauré une évaluation de l'action des ministres (encore un truc tombé au fond des oubliettes de la petite histoire de ce quinquennat), ne manquait pas de s'appliquer la règle à lui-même.

Non, ce n'est pas Reflets qui vous le demande, c'est le président de la république. Nicolas Sarkozy lui-même.

"Quelqu'un" a visiblement ressorti un bout d'interview avec "M'âme Chabot" ("A vous de juger" en 2007) qui ne manque pas de faire sourire. Ou pleurer, c'est selon.

Nicolas sarkozy, l'homme qui avait instauré une évaluation de l'action des ministres (encore un truc tombé au fond des oubliettes de la petite histoire de ce quinquennat), ne manquait pas de s'appliquer la règle à lui-même. Il promettait un taux de chômage à 5% à la fin de son mandat sans quoi ce serait un échec et il reviendrait aux Français d'en tirer les conséquences... Visionnaire. en même temps, quelqu'un qui ne peut pas anticiper la dégradation de la note française à deux jours de l'annonce ne risque pas de prévoir le taux de chômage à cinq ans...

A quoi ça sert de pouvoir être au courant de ce que racontent des journalistes si on ne peut même pas savoir de quoi parlent des analystes d'une agence de notation ?

A quoi ça sert d'être copain avec Amesys si l'on ne peut ni anticiper une hausse du taux de chômage à 10% ou une dégradation de la note de la France ?

Cette histoire d'échec, ça vaut aussi pour sa promesse selon laquelle sous deux ans, plus personne ne dormirait dans la rue ?

Ou pour la hausse du pouvoir d'achat ?

Ou...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée