Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Foued Mebazaa nouveau président Tunisien

Cette semaine a bien été historique pour le peuple tunisien, il a repris sa liberté. La journée du vendredi 14 janvier 2011 restera gravée dans le marbre, le président Ben Ali, après avoir révoqué son gouvernement et annoncé des élections législatives anticipées, a fini par fuir son pays, l'armée a fermé l'espace aérien trop tard, mais il se pourrait bien que cette dernière ait tenté de stopper la fuite du président sortant.

Cette semaine a bien été historique pour le peuple tunisien, il a repris sa liberté. La journée du vendredi 14 janvier 2011 restera gravée dans le marbre, le président Ben Ali, après avoir révoqué son gouvernement et annoncé des élections législatives anticipées, a fini par fuir son pays, l'armée a fermé l'espace aérien trop tard, mais il se pourrait bien que cette dernière ait tenté de stopper la fuite du président sortant. Ben Ali a finalement trouvé refuge en Arabie Saoudite après avoir été annoncé à Malte, en Libye, en Italie... et surtout en France. Ben Ali, l'ami de 23 ans de la France, se serait vu refuser poliment son séjour sur le territoire français par l'Élysée, tant mieux, les français ne voulaient pas de lui. Il sera maintenant compliqué pour la Tunisie de le faire extrader pour qu'il soit jugé mais, ironie du sort pour Ben Ali, il se retrouve dans un pays imprégné d'un Islam traditionaliste contre lequel il a lutté pendant tout son règne en Tunisie.Certes la situation est encore très agitée, le peuple tunisien n'a plus de police et si la Tunisie s'est bien débarrassée de son dictateur, elle ne s'est peut-être pas encore débarrassée de la dictature. Les espoirs se focalisent donc sur l'armée, qui bénéficie d'une très bonne image. Elle a toujours fait preuve d'une grande neutralité politique et d'une grande retenue. L'armée aurait d'ailleurs repris la nuit dernière les...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée