Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par bluetouff

#FNCM2014 : la nausée culturelle

Aujourd'hui se tenait à Deauville la 3e journée du 69ème Congrès de la Fédération Nationale des Cinémas Français. Cette dernière s'inscrit dans un contexte particulier puisque l'HADOPI a aujourd'hui concentré de virulentes attaques. Mais à l'époque où nous, internautes, nous battions contre un texte de loi absurde et inapplicable (nous en avons aujourd'hui la preuve), nous avions la dignité de ne pas nous attaquer à des personnes.

Aujourd'hui se tenait à Deauville la 3e journée du 69ème Congrès de la Fédération Nationale des Cinémas Français. Cette dernière s'inscrit dans un contexte particulier puisque l'HADOPI a aujourd'hui concentré de virulentes attaques. Mais à l'époque où nous, internautes, nous battions contre un texte de loi absurde et inapplicable (nous en avons aujourd'hui la preuve), nous avions la dignité de ne pas nous attaquer à des personnes. Les ayants droit, eux, ne s'embarrassent pas de ce genre de considérations, visiblement soutenus par la ministre de la culture, Fleur Pellerin, qui lève docilement la papatte arrière pour apporter sa couche de déjection sur les travaux d'une autorité administrative indépendante qu'elle a pourtant sous sa tutelle, et surtout sur une personne. Et c'est Eric Walter, Secrétaire Général de l'HADOPI qui a été la cible directe de ces attaques, tout ça pour avoir esquissé l'idée, certainement éclairée par les travaux de l'autorité indépendante, d'envisager les modalités possibles de légalisation des échanges non marchands et de trouver des sources pérennes de financement de la création... un comble !

Tout a commencé par la "fine" charge de Nicolas Seydoux, président de l'ALPA (l'association pour la lutte contre la piraterie audiovisuelle), casquette qu'il cumule avec la présidence des cinémas Gaumont... une charge catapultée du fond d'un...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée