Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par bluetouff

Fleur... ça devient blasant et les pédonazis, on nous a déjà fait le coup

Et voilà le dossier super hyper chaud sur lequel le monde entier attend des réponses, le truc vital, le truc qui nous empêche de dormir, Amesys.. ah merde, pas encore... Twitter ! Il fallait bien que Fleur Pellerin cible le réseau social américain, car figurez vous que sur ce réseau, des gens s'expriment librement. Alors certes, certains ne sont pas super fins, aussi on y trouve des communistes, des fachos, des pédonazis... vous additionnez les trois et ça vous donne... un internaute.

Et voilà le dossier super hyper chaud sur lequel le monde entier attend des réponses, le truc vital, le truc qui nous empêche de dormir, Amesys.. ah merde, pas encore... Twitter ! Il fallait bien que Fleur Pellerin cible le réseau social américain, car figurez vous que sur ce réseau, des gens s'expriment librement. Alors certes, certains ne sont pas super fins, aussi on y trouve des communistes, des fachos, des pédonazis... vous additionnez les trois et ça vous donne... un internaute.

Voir la vidéo sur Wat.tv

Mais Fleur Pellerin, elle, semble découvrir le problème. Et l'heure est si grave, qu'au lieu de se fendre d'un truc pas super urgent, comme le contrôle des exportations d'armes électroniques dans des dictatures, notre ministre veut s'attaquer aux abus d'une poignée de crétins sur le réseau social Twitter.

Il y a quelques années,  en plein débats sur la LOPPSI, votre serviteur plongeait dans les entrailles de la bêtise humaine et de la haine ordinaire pour vous expliquer que le filtrage de la connerie, c'était pas pour demain. Le député Brard vous expliquerait très bien que ce n'est pas avec les mains que l'on arrête l'océan et selon l'adage bien connu, s'il y a deux choses qui sont infinies, c'est l'univers et la connerie humaine.

Mais pourquoi Twitter ?

Pourquoi pas Dailymotion ?

Pourquoi pas Copains d'Avant  ?

Pourquoi pas Last.fm ?